Bébé sera sous peu un investisseur par croissance du dividende!

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Ça y est, les documents sont remplis. Le premier chèque est écrit et signé. Il ne reste qu’à poster le tout et attendre pour faire de bébé un « dividend growth investor »!

Tel que mentionné précédemment dans mon article sur « comment épargner 100,000$ pour les études de vos enfants gratuitement« , j’ai commencé à faire les démarches pour mettre en place en REEE auto-géré pour mon petit garçon.

Dans ce REEE je verserai 100% des allocations familiales que je recevrai des gouvernements (PUGE et soutient aux familles tels qu’on les nomme actuellement). Ces cotisations devraient avoisiner les 2500$ par an selon les conditions actuellement en vigueur jusqu’à ce qu’il ait 6 ans et elles seront un peu réduites par la suite. Je compte alors combler l’écart pour atteindre les 2500$ par an afin de maximiser les subventions gouvernementales.

Le nouveau gouvernement en place compte toutefois modifier ces allocations sous peu et j’ajusterai ma stratégie une fois le montant des allocations connues. Mais pour l’instant, rien ne m’empêche de mettre en place mon plan.

L’objectif est d’épargner 2500$ par an dans ce compte jusqu’à ses 18 ans afin de toucher toutes les subventions gratuites possibles (IQEE, SCEE).

Au total, je prévois recevoir environ 40 000$ en subventions au cours de ses 0 à 18 ans (SCEE, IQEE, PUGE, soutient aux familles). Si je laisse cet argent faire des petits durant tout ce temps jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de faire des études au CEGEP ou à l’université, je pense bien que mon fils pourra avoir un beau magot (75,000$ à 100,000$) de côté pour ses études.

Vous vous dites alors :

« Mais pouquoi épargner autant d’argent pour ses études???!!! »

D’abord parce que j’adore l’argent gratuit! Le gouvernement m’envoie chaque mois des chèques d’allocations familiales. Je pourrais les dépenser maintenant en toute sorte de trucs… ou, je peux les utiliser pour aller chercher gratuitement d’autres subventions gratuites (SCEE, IQEE).

Ainsi, avec de l’argent gratuit, je peux aller chercher encore plus d’argent gratuit! Vous rendez-vous compte que ce 100,000$ épargné sera subventionné presque à 100% par le gouvernement grâce à mon approche? Au fond le gouvernement va payer les études de mon kid si j’applique cette stratégie.

C’est un sapré bon placement! N’est-ce pas?!

Chaque fois qu’on peut me donner de l’argent gratuit, personnellement je le prends!

Le REEE permet comme le CELI une croissance des placements à l’abri de l’impôt. Toutefois, contrairement au CELI, les revenus de placement seront imposables lorsqu’ils seront retirés du compte. Mais, c’est votre enfant qui paiera l’impôt et son taux d’imposition risque d’être plutôt faible durant ses études.

Bien sûr, lorsqu’il aura atteint l’âge des études post-secondaires, je pourrais décider de reprendre toutes mes cotisations (2500$ par an X 18 ans), soit environ 45,000$ et de lui laisser uniquement les subventions d’épargne-études et les intérêts pour payer ses études. On verra bien ce qu’on fera une fois rendu là en fonction de ses besoins et des miens.

Vous rappelez-vous les carrés rouges? Ils militaient notamment contre la hausse des frais de scolarité. Pourquoi? Parce que ça coûte déjà plusieurs milliers de dollars par an et que l’inflation est pire qu’une armée en marche.

Présentement, faire un BACC de 90 crédits universitaires coûte environ 7000$ en droits de base. On peut facilement doubler à tripler ce coût en y ajoutant les livres obligatoires qui seront nécessaires aux études, ce qui nous donne environ 20,000$ pour un BACC.

Bien sûr, pour se rendre à ses cours il faut ajouter les frais de transport et si les parents n’habitent pas à proximité d’une université qui offre le programme souhaité par fiston, il faudra probablement ajouter des frais de logement et nourriture ce qui augmente grandement la facture.

Je ne serais pas surpris qu’aujourd’hui il en coûte près de 100,000$ pour faire un simple Bacc. si l’enfant doit vivre en appartement. En comptant 200$ par mois en nourriture, 100$ par mois en transport et au moins 500$ par mois en loyer, on vient d’ajouter environ 30,000$ aux coûts de base, ce qui nous amène à 50,000$.

Bien sûr, fiston aura d’autres dépenses durant cette période et certains programmes d’études sont beaucoup plus dispendieux que d’autres ou ne laissent pas suffisamment de temps à l’étudiant pour travailler à temps partiel.

Mon objectif n’est pas de payer 100% ses études, mais plutôt de lui donner un coup de pouce.

Mais, s’il en coûte déjà aussi cher aujourd’hui, combien cela coûtera-t-il dans 20 ans?

Les gens ont souvent tendance à sous-estimer l’inflation. Et avec une tendance du gouvernement à se désengager de plus en plus des programmes sociaux, je m’attends à ce que les coûts explosent en éducation au cours des 20 prochaines années.

Mais, même en ne tenant compte que d’un taux d’inflation de 2% par an, les frais de scolarité de base de 20,000$ pour bacc passeront à 30,000$. Les autres frais (logement, transport, nourriture) passeront à 45,000$.

Nous voilà déjà à 75,000$ au lieu des 50,000$ calculés en date d’aujourd’hui.

Mais, 2% c’est peu conservateur. Historiquement, l’inflation a toujours plutôt été aux alentours de 3 à 4% par an sur le long terme. À 4% d’inflation, le 50,000$ de frais de base actuel se transforme en 109,000$!

Et si bébé décide de faire une maîtrise ou d’étudier dans le domaine de la santé?

Je pense que mon plan lui offrira et m’offrira à moi beaucoup de flexibilités pour ses choix futurs et les miens. Et, c’est de l’argent gratuit!

Leave a Reply