Nouveau point tournant atteint : 2000$ en dividende!

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Il faut retourner dans le passé à juillet 2014 pour retrouver l’article dans lequel j’ai annoncé avoir atteint mon premier 1000$ par an en revenus de dividendes.

Nous voilà, à peine un an plus tard et j’annonce aujourd’hui que j’ai non seulement atteint, mais que j’ai même dépassé mon objectif 2015 qui était d’atteindre 2000$ en revenu annuel passif projeté en dividende!

Ça prend de la vitesse! Déjà, je commence à voir l’effet de l’intérêt composé à l’oeuvre. Mais bien sûr, le taux de change me donne un bon coup de pouce aussi pour ne pas dire un gros coup de pied au… ;)!

Traditionnellement, nous acceptons d’échanger chaque jour la démocratie et notre liberté contre un salaire et un tyran qui devient notre maître et roi. L’humain est plein de contradictions. Il dit tenir à la démocratie et à la liberté mais passe le plus clair de son temps à vivre en dictature et en servage. Il dit que le plus important ce sont ses enfants et sa famille, pourtant il les confie à temps plein à des étrangers dans un CPE… Allez y comprendre quelque chose.

Warren Buffett dit souvent : « my money is where my mouth is ». Et j’aime bien sa ligne de pensée aussi j’ai décidé depuis un bon moment déjà de m’enligner sur ses enseignement et de ne pas juste ouvrir ma grande trappe, mais aussi d’agir et de faire ce que je prêche!

J’ai été conscient jeune de ce genre de contradictions et comme Néo dans la matrice ou Tyler Durden dans Fight Club, j’ai toujours su que les choses ne tournaient pas rond… Mais Morpheus n’est jamais venu m’offrir de pilule (je ne suis pas l’élu j’imagine) et ainsi, ne trouvant pas de solutions viables par moi-même j’ai fini par m’enfoncer dans le système. Car tant qu’à être dans la mar$& aussi ben sauter dedans à pieds joints?! Non?

J’ai eu mon moment Euréka en 2013, lorsque j’ai découvert l’investissement par croissance du dividende, Benjamin Graham, Warren Buffett, Charlie Munger et Lowell Miller.

C’était la solution que j’avais tant recherchée! Elle était accessible à mes maigres moyens de l’époque et je n’étais pas conscient à l’époque que les compagnies ne faisaient pas juste verser un dividende insignifiant, mais plutôt qu’elles haussaient aussi ce dividende plus rapidement que l’inflation et qu’elles sont des centaines à le faire depuis des décennies, voir plus d’un siècle même! C’était le chaînon manquant qui allait me permettre de poser un harnais sur le dos de l’une des plus grandes merveilles du monde : la formule de l’intérêt composé.

Car cette formule est bien belle et donne de fabuleux résultats sur papier, mais encore faut-il être capable de la rendre profitable, car comme mon ami-blogueur Steph l’a bien souligné sur son site lorsqu’il parlait de la règle de 72, pour que l’intérêt composé donne des rendements intéressants, encore faut-il que le taux d’intérêt soit à un niveau qui en vaille la peine!

Mon objectif est de remplacer mon revenu actif (travailler) par des revenus passifs (faire travailler mon capital) et je compte bien y arriver en 10 ans!

Ça prend de la discipline et une volonté de fer et j’avoue que le traffic et mon emploi de bureau routinier m’aident grandement à tenir le cap et me motivent au plus au point à me sortir de la rat race au plus sacrant!

2000$ par an en revenus passifs de dividendes qui devraient croître plus rapidement que l’inflation et d’ailleurs mon objectif est de voir ces revenus croître de 6-8% par an c’est déjà pas si mal! Plusieurs personnes dans le monde passent une année entière avec moins que ça. En quittant le Québec je pourrais déjà être retraité!

En fait, je pourrais arrêter d’investir maintenant et à 65 ans, si tout va rondement, mon revenu passif devrait être de près de 22,000$ (sans compter le réinvestissement de ces dividendes annuels durant toute cette période et sans dépenser le capital!)

C’est ça le pouvoir de l’intérêt composé! Même quelqu’un qui adore sa job et qui a l’intention de la garder pour toujours devrait tirer avantage de l’intérêt composé. À peine 50,000$ à 100,000$ épargnées tôt dans une vie peuvent offrir une retraite confortable à quiconque veut bien se donner la peine de le faire. D’ailleurs je recommande à quiconque d’épargner au moins 100,000$ avant ses trente ans et de l’investir dans la propriété afin de faire d’eux des millionnaires garantis!

Moi, je pense épargner entre 200,000$-250,000$ au total et laisser la magie de l’intérêt composé faire le reste du travail à ma place.

Le temps, c’est la clé!

Et vous, où en sont vos revenus passifs?

4 Comments

  1. Petes

Leave a Reply