STRATÉGIE!! Comment épargner 100,000$ pour les études de votre enfant gratuitement grâce aux subventions gouvernementales!

Ad Blocker Detecté

Je mets beaucoup de temps et d'énergie dans ce site . Il se finance grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de m'encourager à maintenir ce site gratuit.

Quoi de mieux que de donner la chance à votre enfant de commencer sa vie d’adulte avec 100,000$!!! Ça part bien une vie non? Et quoi de mieux que d’y arriver sans avoir à investir un seul sous de vos revenus durement gagnés? Car, après tout, il vous faut aussi penser à votre retraite…

Quand on veut me donner de l’argent gratuitement, c’est simple, je ne peux pas refuser! Et si je peux y appliquer la magie de l’intérêt composé, c’est encore mieux… J’adore la magie de l’intérêt composé! Même le Baron Rotschield la nommait la 8e merveille du monde!

Après avoir lu cet article, vous comprendrez pourquoi! Cette stratégie est vraiment très puissante!

Voici comment obtenir 100,000$ gratuitement pour les études de votre enfant ou pour lui permettre de bien démarrer dans la vie!

Une stratégie méconnue du public en général

Voici une stratégie peu connue qui pourrait vous permettre d’épargner totalement gratuitement 100,000$ pour les études de votre enfant! C’est en lisant un article récent sur le blogue d’un des mes ami-blogueurs que je me la suis rappelée.

Ça n’est pas une arnaque même si ça a l’air trop beau pour être vrai. C’est plutôt une stratégie intelligente qui tire avantage du Régime Enregistré d’Épargnes Études (REEE), de la subvention Canadienne d’épargnes études (SCEE), de la prestation universelle de garde d’enfants (PUGE – Gouvernement Fédéral) qui vient d’ailleurs d’être bonifiée, de l’Incitatif Québécois d’épargne études (IQEE) et du Paiement de soutient aux enfants (Gouvernement Provincial – RRQ) ainsi que de la magie de l’intérêt composé.

Aussi, bien sûr, vous me connaissez, je vais y inclure une petite touche d’investissements et cette fois-ci, je présenterai une technique facile à implanter que n’importe quel parent en manque de temps pourrait mettre en place en un rien de temps. De mon côté par contre, j’investirai dans des titres qui versent des dividendes en croissance bien sûr car j’adore les dividendes et tant qu’à lancer une telle stratégie, je vais en profiter pour éduquer mon kid à l’investissement! Mais, cette technique demande du temps et implique une courbe d’apprentissage.

Notons que pour les peureux (oups les gens prudents qui ne veulent pas apprendre sur la finance), ça pourrait aussi fonctionner avec des CPG, mais le rendement devrait être beaucoup moins impressionnant…

Et puis, ne vous en faites pas, si jamais votre enfant ne désire finalement pas poursuivre d’études post-secondaires, plusieurs options s’offriront à vous pour à la fois récupérer votre mise et une bonne partie des intérêts qui se seront accumulés à l’abri de l’impôt, voire même tous les intérêts si vous avez de la place dans vos REERs ou un second enfant à qui transférer le bénéfice du REEE!

Venons-en aux faits! Avant de vous présenter ma stratégie, je vais d’abord vous donner les grandes lignes de chacun des ingrédients de ma recette. Ensuite, je vous expliquerai comment assembler les morceaux du casse-tête pour en arriver à rendre votre enfant riche!

Pour les fins de ma démonstration, je prendrai l’exemple d’une famille qui gagne environ 80,000$ par an à deux car les prestations pouvant être reçues de certains régimes peuvent varier en fonction du revenu familial. Évidemment, ceux qui gagnent moins ont droit à plus!

D’où provient l’argent à investir?

De façon surprenante, vous constaterez que les gouvernements sont très généreux pour vous aider à vous occuper de vos enfants.

Paiement de soutient aux enfants du Gouvernement du Québec

Cette prestation qui peut atteindre jusqu’à 2366$ par an (plus bonification pour famille monoparentale ou enfants handicapés) est gérée par la Régie des Rentes du Québec et est destinée à aider financièrement les familles qui ont des enfants à charge de moins de 18 ans. La prestation varie en fonction du revenu familial et pour la calculer, il faut additionner la ligne 275 de votre rapport d’impôt à celle de votre conjoint. Utilisez le calculateur de la RRQ ici afin de savoir à combien vous avez droit.

Prenons l’exemple de notre famille qui gagne 80,000$ brut.

Selon le simulateur, cette famille aurait droit à 88$ par mois et cette prestation sera indexée à chaque année à l’inflation pendant 18 ans. Afin de simplifier la simulation, nous prendrons pour acquis que l’inflation est de 1% par an. Ainsi, au total, cette famille pourrait recevoir au moins 20713$ au cours de ces 18 ans.

Source : Paiement de soutient aux enfants (Gouvernement du Québec)

Prestation universelle de garde d’enfants du Gouvernement Fédéral

La prestation universelle pour garde d’enfants a été conçue par le Gouvernement Fédéral pour venir en aide aux familles canadiennes qui cherchent à établir un équilibre entre le travail et la vie de famille et appuyer leurs choix en matière de garde d’enfants par l’entremise d’un soutien financier direct.

Du moins c’est ce qu’ils disent! Voici ce qu’en pense une journaliste du journal Les Affaires. Car, attention, cette prestation est imposable et elle vient remplacer d’anciennes facilitées qui étaient déjà disponibles aux contribuables.

Néanmoins, c’est de l’argent gratuit, alors on la prend!

Récemment, le gouvernement l’a bonifiée afin qu’elle puisse atteindre 160$ par mois pour un enfant de 0 à 6 ans et 60$ par mois pour un enfant de 6 à 17 ans. Ainsi, sur 17 ans, c’est 18240$ supplémentaires qui seront reçus par notre famille. Mais, compte tenu que ce montant est imposable, nous ne prendrons que le montant net.

À 40,000$ de revenu par personne, le taux marginal de chacun des parents est de 32,5%, ainsi le montant net reçu serait approximativement de 12312$.

Combiné à la prestation de soutient aux enfants, voilà déjà 33,025$ d’argent frais à investir sur un horizon de 18 ans! Et, ça n’est pas fini!

Source : Prestation universelle pour garde d’enfants (PUGE – Gouvernement Fédéral)

Comment investir l’argent et recevoir encore plus d’argent gratuit?!

Bien sûr, 33 025$, ça peut être pratique pour acheter des vêtements aux enfants, payer leurs activités para-scolaires ou pour d’autres dépenses comme vous acheter un Ipad neuf ou pour vous payer un voyage à Cuba… Mais, si vous prenez la peine de gérer votre budget de façon à pouvoir investir cet argent, vous rendrez un fabuleux service à votre enfant et l’aiderez à démarrer sa vie active du bon pied!

Et si vous ne le faites pas, vous pourriez bien le priver de 70,000$!

Voici comment obtenir encore plus d’argent gratuit du gouvernement en investissant ces prestations!

Le Régime Enregistré d’Épargne Études (REEE)

Mon objectif n’est pas de décrire ce régime en détail, mais bien de vous permettre d’en tirer le meilleur parti. Aussi, si vous voulez en apprendre davantage, j’ai ajouté quelques ressources à la fin de la section qui pourront répondre à toutes vos questions.

Le régime enregistré d’épargne études est un programme qui vous permet d’épargner de l’argent à l’abri de l’impôt pour financer les futures études de votre enfant. Lorsqu’il recevra les prestations pour payer ses études, l’étudiant payera l’impôt sur les retraits à même les intérêts cumulés dans le régime et comme son revenu sera normalement peu élevé, il paiera très peu d’impôt.

En plus de vous permettre de faire croître les placements à l’abri de l’impôt, le gouvernement offre des subventions non-remboursables (sauf s’il n’étudie pas) pour vous aider à épargner davantage. C’est ainsi que vous irez chercher encore plus d’argent pour aider votre enfant à devenir riche!

Et si mon « pit » ne fait pas d’études?

Si jamais il ne fait pas d’études, vous pourriez désigner un autre bénéficiaire ou encore, vous pourriez récupérer en franchise d’impôt toutes vos cotisations, rembourser la subvention et transférer jusqu’à 50,000$ des intérêts dans vos REERs en franchise d’impôt (si vous avez de la place dans votre REER bien sûr). Pour le reste des intérêts, vous devrez payer l’impôt sur l’intérêt selon votre taux marginal, plus une pénalité supplémentaire de 20%.

Le REEE peut rester en vigueur durant 36 ans. Donc, s’il décide de ne pas faire d’étude, il n’est pas nécessaire de liquider le régime tout de suite… Il pourrait changer d’idée!

Comment dépenser l’argent?

Une fois que ses études seront commencées, vous pourrez lui verser une rente composée des intérêts du régime et de la subvention. Elle est limitée à 5000$ pour les 13 premières semaines d’études et par la suite, aucune limite n’est imposée. Après le premier versement, vous pourriez récupérer vos cotisations si vous préférer les garder pour vous et ce, en franchise d’impôt puisque l’impôt avait déjà été payée sur vos cotisations imposables et non imposables ou encore, vous pourriez lui verser.

Pour une famille qui gagne 80,000$, la subvention sera de 30% des premiers 500$ annuels investis, soit 150$ par an et 20% des 2000$ supplémentaires investis par an, jusqu’à concurrence de 400$. C’est donc 550$ par an de plus au maximum que cette famille pourrait aller chercher en subvention gratuite!

La subvention ne peut pas dépasser 7200$ à vie par étudiant.

Notre exemple implique d’investir uniquement les fonds reçus gratuitement du gouvernement. Selon mes calculs, si on commence à la naissance de l’enfant, à 17 ans on aura atteint le maximum de 7200$.

Voilà donc encore 7200$ gratuits! Au total, nous en sommes donc à 40225$ d’argent gratuit à investir et nous n’avons pas terminé et n’avons toujours pas fait aucun investissements!

De mieux en mieux non!

Les familles à faibles revenus pourraient aussi bénéficier d’une autre subvention, le BEC. Renseignez-vous sur le site du REEE (lien ci-bas).

Ressources sur le (REEE) et la Subvention Canadienne d’épargne études (SCEE) :

Régime enregistré d’épargne étude (REEE)

Caractéristiques du régime enregistré d’épargnes études

Comment retirer les fonds et impacts fiscaux selon la situation

Encore plus d’argent gratuit? L’Incitatif Québécois d’épargne étude

Selon leur site web :

L’incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) est une mesure fiscale qui encourage les familles québécoises à épargner pour les études de leurs enfants et de leurs petits-enfants, dès leur premier âge. Elle prend la forme d’un crédit d’impôt remboursable qui sera versé directement dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE) ouvert dans une institution financière ou chez tout autre fournisseur de REEE qui offre l’IQEE.

Le message clé donc, c’est qu’il faut s’assurer de ne pas oublier de la demander!!! Encore de l’argent gratuit!

Le montant de base de la subvention équivaut à 10% de la cotisation faite au régime jusqu’à concurrence de 250$ par année. Pour les familles à faibles revenus, une subvention supplémentaire pouvant atteindre 50$ par an pourrait être ajoutée.

Au total, la subvention ne pourra pas dépasser 3600$ par étudiant.

Dans notre exemple, notre famille pourra recevoir 3302$.

Notre grand total arrive déjà à 43 527$!

Ressources à propos de ce régime :

Incitatif Québécois à l’épargne étude

Comment transformer 43 527$ d’argent gratuit en une petite fortune???

Juste les subventions, c’est une belle petite fortune non?! Saviez-vous que vous pouviez recevoir tout cet argent???

Voyons maintenant comment transformer ce magot en une fortune inespérée!

La première chose à savoir, c’est que les placements admissibles au REEE sont les mêmes que ceux qui sont généralement admissibles au REER. Vous pouvez donc investir dans des CPG, des obligations d’épargnes, des fonds communs ou des actions notamment.

Évidemment, comme David Chilton, l’auteur du Barbier Riche, je privilégie grandement la propriété (actions, fonds d’investissement) au fait d’être prêteur (CPG, Obligations).

Pour rendre les choses très simples, j’avoue que la stratégie que Warren Buffett a partagé dans l’une de ses récentes lettres aux actionnaires de Berkshire-Hathaway est excellente.

Dans cette lettre, Warren Buffett a suggéré à sa famille d’investir 90% de l’argent qu’il leur léguera dans un fonds indiciel du S&P500 d’actions Américaines et 10% dans des bons du Trésor Américain. De cette façon, selon lui, ils obtiendront un meilleur rendement que la plupart des investisseurs puisque plus de 90% des gestionnaires de fonds n’arrivent pas à battre l’index du S&P500 sur le long terme qui est en fait l’un des index les plus représentatifs du marché. Et ici, c’est exactement ce que nous avons… du long terme!

À titre d’exemple, le rendement annuel composé du S&P500 au cours des 20 dernières années (1994 à 2014) a été de 9,43%. C’est de cette façon qu’on transforme 1$ en 6,64$! Pas mal non?! (Source : calculateur de MoneyChimp.com)

Évidemment le rendement passé n’est pas prédictif du rendement futur et donc pour être conservateur, nous prendrons un rendement annuel composé de 6%.

Roulements de tambours… Tadam!!! À 21 ans votre petit poussinet aura la modique somme de 98 880,00$!!!! Ou, 100,000$ pour faire un chiffre rond!

simulation enfant riche

Enseigner l’investissement à votre enfant grâce à la technique de la croissance du dividende?

Investir dans un fonds indiciel, c’est une technique puissante, qui ne nécessite aucune connaissance particulière en investissement, qu’on peut facilement automatiser et qui ne prend vraiment pas de temps. Bref, c’est vraiment une excellente technique et d’ailleurs un excellent site Canadien en parle de long en large.

Alors pourquoi envisager d’investir selon la technique basée sur la croissance du dividende?

Parce que je trouve qu’investir dans un fonds indiciel c’est ennuyant pour mourir!!! Parce que mon enfant n’apprendra pas grand chose sur la bourse et l’investissement avec cette technique et aussi parce que la technique d’investissement par croissance du dividende est une solution intégrée qui permet à la fois de profiter de la magie des intérêts composées et de transformer le capital en revenus. Ainsi, ça sera une bonne préparation à la planification de sa liberté financière future et je pense que ça l’intéressera plus qu’un fonds indiciel.

Mais bon… mon enfant n’est pas encore né… il est toujours dans le bedon! On verra lorsqu’il sera en âge de comprendre. D’ici là, papa va s’occuper de ses finances.

Conclusion

Atteindre la liberté à un jeune âge est mon rêve. J’aurai bientôt un enfant et j’espère lui servir de guide en ce bas monde et lui donner le meilleur de moi-même. Il est clair que je vais appliquer cette technique pour lui permettre un bon départ dans la vie.

Les outils sont là, à votre disposition. Il suffit de faire les démarches pour obtenir vos subventions, pour ouvrir un REEE et lancer un plan d’épargne automatique vers un fonds indiciel. Tout peut être automatisé par dépôt direct et par prélèvements automatiques. Ainsi, quelques petits efforts initiaux vous permettront d’accumuler une fortune pour votre petit.

Pour ma part, je vais investir dans le REEE dans le but de maximiser l’obtention de toutes les subventions.

Mais, une fois ces subventions maximisées, les autres épargnes que je mettrai de côté pour mon fils seront hors régime et offriront une plus grande flexibilité de retrait.

Si vous avez aimé mon article, svp partagez-le. Il pourrait servir à beaucoup de petites familles Québécoises qui veulent le meilleur pour leur enfant mais qui sont déjà serrées dans leur budget.

Si j’ai fait une erreur de faits, n’hésitez pas à me corriger.

Et si vous voulez en apprendre davantage, je vous recommande de lire mon article sur comment investir en bourse avec 10$ par mois… ou plus!

Image courtesy of Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.net

4 Comments

  1. Vince

Leave a Reply