Les meilleurs blogs sont ceux qui disent ce l’on sait déjà!

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

C’est Georges Orwell, l’auteur de 1984, l’un de mes romans préférés, qui disaient que les meilleurs livres sont ceux qui racontent ce que l’on sait déjà.

Lorsque comme moi, on rame à contre-courant de la société et qu’au lieu de surconsommer, on cherche à sur-épargner, qu’au lieu de perdre son temps on cherche à améliorer ses connaissances et sa richesse intellectuelle, on peut parfois se sentir seul au monde, incompris et isolé.

On sait pourtant que ce que l’on fait est bien, qu’on se crée de la richesse intellectuelle courante et de la richesse financière future, mais les autres nous trouvent étrange et essaient souvent de nous décourager d’atteindre nos rêves en nous disant que c’est impossible, par exemple, de prendre sa retraite à 45 ans ou encore de vivre avec juste 20,000$ par an…

Chaque semaine, quelqu’un tente de me convaincre de tout lâcher. On me dit :

Tu perds ton temps, lorsque tu arriveras à 45 ans tu auras passé 12 ans à te priver alors que tes aspirations auront changé d’ici là. Tes priorités ne seront plus les mêmes… tu verras!

Ça j’en suis sûr. Mes objectifs et priorités auront changés mais si une chose n’a pas changé depuis ma tendre enfance c’est l’envie de ne plus être forcé de faire à répétition des choses qui ne me tentent pas! Et ça, ça ne changera pas. Mon rêve de liberté est plus fort que tout… tellement que j’ai parfois envie de m’approprier le motto « Live free or die! »

Et puis, de quoi je me prive au juste? De rouler en BMW… les voitures ne servent que d’aller de A à B. De vivre au Château de Versaille… à Laval? Rien à foutre d’habiter dans une maison de 500,000$. Ça sera juste plus long de faire le ménage et plus cher à réparer et entretenir. Et puis, je travaille 8h par jour, je passe entre 3 et 4h dans les transports en commun… je ne pourrais pas profiter de mon Palace anyways!

Je ne me prive de rien du tout en ce moment. J’ai tout ce dont je désire sauf le temps.

Ou encore on me dit :

C’est impossible ton truc. La bourse c’est risqué, tu vas tout perdre! Rappelle-toi Nortel!

Ah oui… Nortel! Vas voir mon portefeuille d’actions. J’ai McDo, Wal Mart, Exxon etc… de vraies compagnies qui font de la vraie argent. La valeur de leur titre est davantage basée sur leurs fondamentaux que sur la spéculation. Je me tiens loin des titres spéculatifs ou des titres qu’on appelle « le prochain Microsoft »!

Oui, la valeur de mon portefeuille fluctue au fil des jours… parfois je vaux plus, parfois moins. Mais pour moi les actions ne sont pas des billets de loterie. Ce sont des parts d’entreprise qui me donnent droit aux profits de l’entreprise. Donc que mes 100 actions de X compagnie valent 50$ ou 75$ à un moment donné ne change rien. J’ai toujours 100 actions et chaque année, la plupart des compagnies dans lesquelles j’investis étendent leurs parts de marché et rachètent une partie de leurs actions. Les profits montent et il y a de moins en moins d’actions en circulation. Avec cette équation, une seule chose peut arriver sur le long terme.

Les gens qui investissent à la bourse dans le but de faire des gains en capitaux basent leur stratégie sur le principe qui dit qu’il y aura toujours un idiot plus idiot que moi! (Pour acheter des actions que j’ai payé trop cher)

J’ai aussi entendu :

Tu vas t’emmerder tout seul à la maison! Tu vas faire quoi de ton temps?

Celle-là c’est la meilleure! Comme si je ne m’emmerdais pas au boulot parmi plein de gens qui ne parlent que de « La voix » et du Canadien toute l’année. « Ah si si si on aurait gagné la coupe Stanley… Ah et si si si on n’aurait pas perdu ce match là… et si si si j’suis sûr qu’on aurait gagné en sept! »

C’est cool le Canadien mais pendant qu’eux vivent leur vie de millionnaire et que toi tu baves à les regarder ne te rends-tu pas compte que ta vie à toi défile et ne s’améliore pas?

Désolé… je n’ai jamais été un groupie.

Il y a tellement de choses à voir, de livres à lire, de choses à apprendre, de causes à défendre, d’endroits à découvrir. Et puis j’aurai mon ou mes enfants à éduquer… Je vais manquer de temps pour tout faire!

J’ai une curiosité intellectuelle infinie et je suis un autodidacte né. Croyez-moi, le bureau ne vas pas me manquer! Les gens sont institutionnalisés comme des prisonniers. À force de faire toujours la même chose, ils en oublient qu’il existe tant d’autres choses à faire. C’est triste je trouve.

De toute façon, des briseurs de rêves, il y en a à tous les coins de rue, à notre travail, dans notre famille et même dans nos cercles d’amis…

Parce qu’ils ne savent pas comment et parce qu’ils ne connaissent personne qui y soient arrivés (surtout pas eux), pour eux tout est impossible.

Des bêtises par centaines

Je peux vous dire que j’ai entendu mon lot de bêtises depuis que j’ai débuté mon périple. Personne ne me prenait au sérieux. Mes amis et collègues riaient de moi lorsque j’étais content d’avoir reçu un chèque de 20$ en dividendes. Puis, petit à petit, ils voient que chaque mois, je commence à recevoir plusieurs centaines de dollars en revenus passifs et tout à coup, je deviens un peu intéressant. On me pose plus de questions mais on met tout de même en doute mes stratégies… constamment…

Mais, si j’avais écouté tous ceux qui cherchaient à me décourager dans la vie, je n’aurais pas fait d’études universitaires, je n’aurais pas obtenu 6 promotions en 5 ans à mon travail et ainsi fait multiplier mes revenus bruts par presque 3 durant la même période. Je n’aurais pas commencé à investir en bourse et je n’aurais pas les presque 2000$ en revenus de dividendes que j’ai aujourd’hui et qui se tranformeront en plusieurs milliers de dollars au cours des années à venir.

Il ne faut pas perdre de temps à écouter ceux qui n’ont rien fait de leur vie. Il faut essayer, échouer, essayer encore, analyser pourquoi ça ne fonctionne pas, persévérer encore et toujours si on veut un jour réussir à changer sa vie ou à réaliser ses rêves! Ils valent qu’on se batte pour eux!

Et s’il y a quelqu’un à écouter, alors je préfère écouter des gens qui ont réussi à sortir du lot, à se hisser hors de la rat race!

Deviendrai-je une légende? On s’en fout!

J’ai hâte de me retirer de la rat race. Ce jour-là, je deviendrai peut-être une légende au bureau… Qui saît? Tout à coup on me prendra vraiment au sérieux… Du moins j’imagine… mais, il sera trop tard pour eux. Les années perdues à ne rien faire ne se rattrapent pas.

Quoique, mes détracteurs penseront (et diront) probablement encore, même en me voyant quitter vers la retraite, que je vais me planter ou épuiser mon capital avant mes 50 ans… Ils ne comprennent pas que toute ma stratégie est basée sur le revenu généré par mon capital, par sur l’épuisement de mon capital lui-même! Dommage pour eux.

Ça m’importe peu de toute façon. Ce qui m’importe c’est la liberté, pas l’opinion des autres, surtout si leur intention est de rester esclave de leur emploi toute leur vie. Moi au moins, je tente quelque chose!

Un monde en plein changement… Que faire?

L’économie Canadienne va mal. L’économie Québécoise… ahh on a une économie au Québec??? Pas terrible non plus. La compétition mondiale nous rentre dedans. Les emplois sont de plus en plus précaires. Rester immobile n’est pas une solution viable! Mettre de l’argent de côté pour voir venir n’est qu’une solution logique.

Avez-vous entendu les annonces à la radio faites par les producteurs alimentaires du Québec qui essaient de nous sensibiliser à la gestion de l’offre? Vous devriez y porter attention. Nous vivons dans un monde qui se mondialise à la vitesse grand V et nous ne sommes pas compétitifs! Si nous achetons constamment de l’extérieur alors notre richesse s’en ira… à l’extérieur!

Pire… Les gens qui n’ont pas de bonnes conditions de travail se battent aux côtés des gouvernement et des employeurs contre ceux qui en ont au lieu d’en revendiquer eux-mêmes de meilleures… Non mais quel culot! Grouille-toi les fesses et va te battre pour améliorer ton sort au lieu de contribuer à détruire celui des à peine mieux nantis que toi. Moi j’aurais honte de moi-même de faire ça. C’est de la pure jalousie. Mais c’est ça le Québec. Si je ne peux pas l’avoir, je ne veux pas que tu l’ais. Je n’ai aucun argument logique mais j’ai écouté la télé et ils ont dit que mes taxes allaient monter en fou à cause de vous autres ça fait que tant mieux si on vous coupe (et ce même si on ne travaille pas pour le gouvernement car les gens mettent tous les fonds de pension dans le même panier).

Bref, le milieu de l’emploi au Québec n’est pas reluisant. On perd tous les acquis du passé et ça ne fait que commencer. Depuis la révolution tranquille, les bonnes jobs disparaissent petit à petit et s’en crée-t-il de nouvelles?

Comment déguiser une baisse de salaire en hausse de salaire?

Parlant de conditions de travail, ça me fait rire lorsqu’on parle de gel de salaire ou d’une hausse de 1%. Les médias jouent avec les mots et profitent de l’ignorance du peuple. Pendant que tu gèles mon salaire ou que tu le « hausse » de 1%, l’inflation, comme une armée en marche, continue d’avancer et mon pouvoir d’achat s’érode. Ainsi, tout gel ou toutes hausses inférieures à l’inflation ne sont ni des gels, ni des hausses, mais bien des baisses de salaire!!!

L’ère des calinours et compter sur la loterie pour planifier sa retraite!

Le Québec a peur des mots… On les épure, on les redéfinit. On fait d’une baisse une hausse. On cherche à tout tourner en positif même lorsque ça ne l’est pas (c’est notre nouvelle religion) et on utilise la pensée magique à outrance.

D’ailleurs, selon un récent sondage de BMO, 36% des Québécois (dont 14% fortement) espèrent gagner à la loterie pour assurer leur retraite, 41% des Québécois comptent aussi sur un héritage et 25% incluent aussi l’espérance que la famille et les enfants les aideront. Je sais ça dépasse 100%. On pouvait choisir plus d’une option… C’est ça la planification financière ici… Je n’ai qu’à ne rien planifier et penser positif et si je pense positif forcément juste des belles choses arriveront et j’atteindrai une retraite aisée sur un yacht privé avec de belles poupées et une île paradisiaque en image de fond…

Arrête de fumer des calinours mon ami! Une retraite ça se planifie. Le 6/49 c’est une chance sur 14,000,000 à chaque tirage, peu importe que t’aies la même combinaison depuis 20 ans, que ta voyante t’aies dit que t’allais gagner, que ta grand-mère connaisse quelqu’un qui a gagné ou que tu aies pensé positivement toute la semaine!

Une lumière peut jaillir même des endroits les plus sombres

Heureusement, il existe une communauté forte de blogueurs-investisseurs aux États-Unis et leurs blogs m’ont fait me rendre compte que je ne suis pas seul au monde, que d’autres que moi ressentent la même chose, comprennent la même chose, ont les mêmes idées, les mêmes objectifs, les mêmes rêves.

J’avoue que ça m’a fait du bien de trouver des gens qui pensent un peu ou beaucoup comme moi et c’est pourquoi j’affirme que les meilleurs blogs sont ceux qui disent ce qu’on sait déjà.

On ne choisit pas sa famille, on ne choisit pas ses collègues, mais on peut choisir ses amis. Curieusement, mes amis en chair et en os partagent peu de champs d’intérêts avec moi et surtout, ils ne partagent pas ma vision des finances mais au moins j’ai des amis virtuels pour combler cette lacune.

Voici quelque-uns de mes blogs préférés :

GetRichBrothers
Divhut
DividendMantra
EarlyRetirementExtreme
Liberte101 (un p’tit nouveau du Québec)

Planifier votre retraite fait de vous un être à part

Toute ma vie j’ai été différent des autres. Toute ma vie, j’ai eu des champs d’intérêts impopulaires auprès de la masse. Par exemple, je fréquente assidûment les bibliothèques. J’adore l’astronomie autant que la mécanique, les rénovations ou l’ébénisterie autant que la programmation…
Je peux passer des jours ou des semaines seul à écrire ou à fabriquer un robot ou des plans pour de futurs meubles que je veux fabriquer. Je n’écoute presque pas la télé. J’adore les activités de plein air et je déteste les bars bruyants remplis de catins et de douche-bags qui passent trop de temps à shiner leur char et à se regarder gonfler les biceps…

Quant aux télé-réalités, à Facebook, Instagram, Twitter, les selfies, les tatoos à la grandeur du corps pour faire comme tout le monde (que se passe-t-il avec les jeunes de 20 ans??? On dirait qu’ils se sont fait rentrer dedans par un camion rempli de crayons Bic) et tout ce qui est « faire comme tout le monde »… et bien ça ne fait pas partie de ma vie!

Vous pensez que je suis un geek, une graine, un reject, un maigrichon ou un boutonneux à lunettes avec des broches? Et bien non. Mais je suis un solitaire. Ça oui! Je préfère fortement lire Platon ou Aristote ou encore Einstein ou Marx que de perdre mon temps avec des inepties de gars qui coure tout nu autour de la piscine en faisant des selfies pour que le monde le like parce qu’il a manqué d’amour dans son enfance…

Heureusement, ça m’a apporté quelque chose d’important qui me sert beaucoup dans ma quête de la richesse. Warren Buffett appelle ça avoir un « inner scorecard » (carte de pointage centrée sur ce l’on pense de soi-même).

Si vous souhaitez atteindre la liberté financière, la retraite jeune ou la richesse, c’est clair que si vous êtes dotés d’une « outer scorecard » (carte de pointage centrée sur ce que les autres pensent de vous) vos chances d’y arriver son minces… même très minces car pour vous, les apparences dictent votre vie et ça ça coûte cher en tabar…

Nous vivons dans une société où l’approbation des autres prend de plus en plus d’ampleur. Les gens prennent leurs repas en photo et les partagent. Ils se prennent en photo (selfies) et partagent avec la masse toutes leurs escapades… savoir en tout temps que quelqu’un peut dire « j’aime » sur ce que l’on fait ou ce que nous sommes est devenu une drogue malsaine pour plusieurs qui traduit un grave manque de confiance en soi.

Je ne sais pas si l’absence des parents à la maison avec leurs enfants en jeune âge (ils ne peuvent pas ils travaillent) y est pour quelque chose mais j’ai l’impression que nous vivons à une époque où les gens sont dangereusement en manque d’attention et je crois que ça n’est pas étranger à ce qui se passe!

Ces gens font et feront bien sûr d’excellents consommateurs puisqu’ils suivent le banc de poissons… en tout temps… et partout!

Tant mieux! Ça fera augmenter mes dividendes!

4 Comments

  1. Yan Fortin

Leave a Reply