Achat récent : Banque Nationale avec un dividende de 4,75%!

Si j’aimais les actions de la banque Nationale à 50$, je les aime encore plus à 43,73$!

Aujourd’hui, j’ai ajouté 21 nouvelles actions de la BNC à mon portefeuille pour un total de 89 actions. Au prix que j’ai payé, j’obtiens un rendement du dividende initial de 4,75% ce qui est une excellente plus-value par rapport au dividende moyen initial de 3,9% qu’on pouvait obtenir au cours des 5 dernières années. Et si on le compare au dividende moyen du S&P/TSX de 3,2%, je pense que la formule de Lowell Miller est bien rencontrée ici!

Qualité élevée + Dividende initial élevé + Croissance du dividende élevée = Rendement total élevé.

Lowell Miller recommande d’acquérir les actions lorsque le dividende est au moins d’1,5 fois celui du marché. Ici, on parle donc de 4,8%…

Au total, ces 21 actions ajoutent 43,68$ à mon revenu annuel de dividende et comme j’ai bien sûr ajouté ces actions à mon CELI, mes revenus futurs de dividendes seront non-imposables!

Au total, me voilà maintenant à 1956,57$ Canadien en revenus de dividende ou 163$/mois ou encore 5,36$ par jour 365 jours par an. Ceci tient toutefois compte du taux de change US/CAN. Pour plus de sécurité, en considérant donc l’argent US égale à l’argent CAN plutôt qu’en considérant le juteux taux courant, mon revenu de dividende « prudent » est de 1638,85$.

Pour prendre ma retraite du monde du travail salarié, j’ai besoin de 41$/jour en dividende et 41$/jour en revenus en ligne. Pour mes revenus de dividende, j’en suis à 13% de mon objectif après 1 an et 9 mois d’investissement ou après 13% du temps que je me suis alloué pour atteindre mon objectif. Ainsi, je suis en ligne et même en avance sur mes projections car au début, il faut pousser la boule de neige soi-même (investir beaucoup d’argent), mais grâce à la croissance du dividende et au réinvestissement des dividendes reçus, il vient un moment où la boule de neige prend du momentum et finit par rouler par elle-même…

Si je continue à ce rythme je vais soit pouvoir me retirer plus tôt ou sinon pouvoir me retirer de façon plus aisée… Qui vivra verra.

Je commence à penser de plus en plus à me faire un budget plus serré afin d’augmenter ma frugalité et ainsi pouvoir augmenter le rythme auquel j’investis. Et puis, au fur et à mesure que mes revenus en ligne croîtront, mon intention est de les réinvestir à 100% dans ma micro-entreprise et dans mes investissement pour maximiser l’effet de l’intérêt composé!

Mon rêve d’atteindre la liberté financière à un rythme effréné commence lui aussi à faire des intérêts composés au fur et à mesure que j’avance vers mon objectif et j’avoue que j’ai de plus en plus envie d’accélérer ma date de retraite de la rat race!

Il ne me reste que 11 ans à tirer mais dans 11 ans, j’aurai 45 ans… Et si je pouvais gagner 2 ou 3 ans en augmentant mes cotisations ou en réduisant mes objectifs de croissance du dividende tout en augmentant mon obejctif de dividende initial, car après tout, à quoi me serviront des revenus de plusieurs centaines de millier de dollars par an à 75 ans si je dois vivre pauvrement durant mes meilleures années? L’idée de rebalancer mon objectif d’un dividende initial à 4% plutôt que 3,5% et d’une croissance du dividende annuel à 5-6% au lieu de 8% commence à me titiller drolement…

Il est clair que l’augmentation du plafond du CELI à 10,000$ par an peut grandement favoriser mon projet puisque mon objectif est d’investir 16,000$ par an. Donc, si je peux mettre environ 3500$ par an en REER (c’est l’espace qui me reste après mon fonds de pension) et 10,000$ par an en CELI, il ne me restera que 2500$ à allouer dans un compte immédiatement taxable et il me reste environ encore 60,000$ en cotisations REER et CELI disponibles alors en fait, toutes mes futures cotisations des prochains 10 ans pourraient se retrouver dans des comptes au traitement fiscal avantageux plutôt que dans des comptes imposables.

Ma stratégie ne tenait pas vraiment compte de la taxation. J’ai simplement assumé que je paierais au départ très peu d’impôt… et que mes impôts iraient en croissance au fur et à mesure que mes revenus de dividendes augmenteront.

Je vais réfléchir à ces points, refaire des calculs et il est bien possible que je modifie encore un peu ma stratégie au cours des prochains jours, semaines ou mois! Ah que cette aventure est excitante! 😉 Elle le sera d’autant plus si je peux revoir mes prévisions d’âge de retraite à la baisse!

4 Comments

Leave a Reply