EBOOK GRATUIT – Leçon 5 : Tirer profit d’un effet de levier!

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

La semaine avait passé rapidement. J’ai beaucoup lu et j’ai appris des tas de choses sur l’entrepreneuriat et les opportunités de l’internet. J’ai décidé de me lancer dans l’écriture pour l’instant car c’est gratuit, ça ne nécessite aucun investissement et je possède déjà plusieurs manuscrits presque terminés que j’avais écrit du temps de mon passage à l’université. J’ai commencé à les dépoussiérer et les relire, motivé comme jamais à les terminer.

J’ai aussi lu sur la vente et je me suis rendu compte de l’importance de savoir vendre. On a souvent une mauvaise opinion de la vente et des vendeurs, mais en fait, les vendeurs font rouler notre économie. Ils sont essentiels. Je n’avais pas compris leur importance.

J’ai aussi décidé de pousser plus loin mes connaissances en immobilier. Il est trop tôt pour moi pour commencer à investir dans l’immobilier avec mes maigres ressources, mais éventuellement, je pense que j’aimerais posséder un ou deux immeubles à revenus.

J’ai compris une chose en réfléchissant. Un bon portefeuille d’investissement se doit d’être diversifié et équilibré. Vue le contexte social dans lequel on évolue désormais, je crois qu’appliquer le même principe à ses sources de revenu serait prudent! Si je me crée des sources diversifiées de revenus, par exemple mon revenu d’emploi, mes revenus de placements, mes revenus provenant éventuellement d’un investissement immobilier, mes revenus provenant d’un ou deux livres que je mettrai en vente, je deviendrai moins dépendant à mon emploi, plus libre et mon risque financier sera plus faible. Car, si je perds mon emploi, j’aurai d’autres sources de revenus sur lesquelles compter!

J’aurais aimé savoir tout cela plus tôt…

Cet article fait partie de mon ebook gratuit « Comment atteindre la liberté financière par le revenu passif! »

Table des matières

Vous êtes dans la matrice! Planifiez votre évasion!

L’importance de rêver parce que tout part d’un rêve

Les mythes de la richesse instantanée

Leçon 1: La rencontre qui changea ma vie

Leçon 2 : Devenir le PDG de votre vie

Leçon 3 : Paies-toi en premier

Leçon 4: Générer un revenu passif

Leçon 5 : Tirer profit d’un effet de levier

Leçon 6 : Les avantages de la corporation

Leçon 7 : Éliminer les dettes pour plus de liberté

Leçon 8 : L’importance d’avoir un plan

 

J’arrivai en avance au café ce samedi-là. L’homme était déjà là, comme à son habitude, en train de lire le journal.

« Bonjour Monsieur, comment allez-vous? »

« Salut gamin. Oh je vois que tu es en avance, dit-il en fixant l’horloge. »

« Oui, j’avais trop hâte de venir en classe, rigolai-je. Vous avez fait de moi un élève très motivé. »

Je lui parlai de mes lectures et il me félicita.

« De quoi allons-nous parler aujourd’hui, demandai-je. »

« D’effet de levier. »

« De levier? Comme en mécanique? »

« C’est tout comme, mais nous allons en fait parler de levier financier. »

« Et qu’est-ce que c’est exactement? »

« Le levier, c’est le fait d’utiliser le travail ou les ressources des autres pour se générer un revenu. »

« Comme avec l’immobilier? Dis-je. »

« Oui, comme avec l’immobilier où l’on emprunte de l’argent à une banque pour acheter un immeuble locatif et où les locataires paient avec leur argent net d’impôt ton hypothèque avec leur loyer. Voilà un exemple de base. »

« Mais, l’effet de levier nécessite d’énormes capitaux. Ça n’est pas à ma portée actuellement. »

« Attention petit. Ne sous-estime pas tes moyens. Je ne connais pas ta situation financière et il est certain que je ne te recommande pas de te lancer dans l’immobilier si tu as peu de liquidités après ta mise de fonds et des charges mensuelles importantes. Toutefois, il existe d’autres opportunités d’utiliser l’effet de levier. »

« Comme quoi par exemple? »

« Par exemple, tu viens de me dire que tu as l’intention de vendre de la propriété intellectuelle, soit un roman. Tu pourrais t’affilier à une campagne de marketing en ligne et partager tes profits avec un réseau de vendeurs. Si certains vendeurs aiment ton produit, ils vont en faire la promotion et prendre une commission sur chaque vente. Tu n’auras rien à leur débourser s’il n’y a pas de vente, tu n’as pas à les payer et tu pourrais faire mousser tes ventes sans ne rien avoir à faire. »

« Wow, je n’avais pas pensé à cela! »

« Et pourtant, ça fait partie des opportunités alléchantes qu’offre internet. Fais quelques recherches et tu trouveras des opportunités intéressantes. Les réseaux d’affiliés foisonnent. Le réseau de Clickbank est l’un des plus connus. Imagine si tu réussis à t’établir un réseau d’affiliés qui vendent ton produit à ta place en échange d’une commission! Ça c’est du revenu passif pur et dur!»

« Tout simplement wow! Et je n’aurais pas à les payer?! Donc, je crée un cours, un guide ou un livre gratuitement. Je le mets à vendre et l’offre au réseau d’affilié et tout ça ne me coûte rien… ou presque?»

« C’est à peu près ça. Toutefois, les différents programmes d’affiliation pourraient te charger certains frais. Mais, contrairement à d’autres entreprises, il est clair que ce modèle ne coûte pas cher! »

« Dans quoi d’autre puis-je utiliser l’effet de levier? »

« Le plus rémunérateur, c’est l’entreprise. Partir une entreprise, créer une marque, optimiser les processus pour rendre l’entreprise très efficace et vendre des franchises de cette entreprise. L’acheteur de la franchise achète la marque et les processus. Tu n’as pas à gérer l’exploitation de la franchise pour en tirer des revenus. D’autres le font à ta place. Beaucoup d’hommes riches ont bâti des empires de cette façon. L’idéal est de combiner l’effet de levier au revenu résiduel. De cette façon, en utilisant le travail des autres, tu permets à ton produit de se vendre davantage. »

« Pour l’instant je ne me sens pas l’étoffe d’un entrepreneur, mais ça commence à m’intéresser. Y a-t-il d’autres façons d’utiliser l’effet de levier? »

« Oui, bien sûr. L’investissement boursier permet d’utiliser de nombreux leviers comme les options, la vente à découvert, les futures. Il faut par contre de solides connaissances en finance pour se lancer dans ce domaine. Mais beaucoup de gens intelligents ont amassé des fortunes colossales grâce à la bourse et aux effets de levier. Je te suggère à cet effet la lecture du livre de Stan Weinstein « Secrets pour gagner en bourse » qui traite de l’analyse technique. C’est un bon livre d’introduction. L’investissement boursier est une avenue intéressante, mais encore une fois, les experts recommandent d’avoir au moins 20 à 30 mille dollars de capital avant de se lancer dans l’investissement boursier. Je te suggère aussi de lire beaucoup de livres à ce sujet et de suivre des cours en finance pour bien comprendre. La bourse c’est complexe, mais ça s’apprend. Il existe de nombreux simulateurs gratuits sur internet qui te permettront de tester tes connaissances avec un portefeuille fictif. »

« J’ai entendu parler de ça. Le cousin d’un de mes amis fait du « trading » boursier à temps plein. Il semble bien s’en tirer. Il a quitté son emploi pour se consacrer à ses investissements. »

« Oui, la bourse est une avenue intéressante, mais il faut avoir les reins solides, une bonne tolérance au stress et le goût du risque. On peut contrôler le risque de plusieurs façons, mais il restera toujours un certain risque en bourse. Ça n’est pas fait pour tout le monde, mais c’est une avenue intéressante. Une autre façon d’utiliser l’effet de levier diffère un peu des précédentes. On pourrait l’appeler l’effet de levier actif. »

« En quoi est-ce différent? »

« Le revenu provenant d’un effet de levier actif n’est pas à proprement parler un revenu passif, mais je le mentionne car il est une source intéressante de revenu. Le principe est que tant qu’à avoir à faire un travail, il vaut mieux obtenir le maximum de revenu de ce travail. Qu’en penses-tu? Donc, disons que tu aimes enseigner. Trouves un sujet intéressant qui attirera les gens, montes un cours et ensuite diffuse ce cours. Charge un frais d’entrée fixe par personne. Plus tu auras de gens qui assisteront à ton cours, plus tu feras d’argent avec le même travail. Certaines personnes gagnent leur vie à organiser des séminaires sur la motivation au travail, le changement et quoi d’autre. Au lieu de gagner 35$ de l’heure, ils peuvent gagner des centaines, voir des milliers de dollars de l’heure. C’est le même principe que lorsqu’on organise un spectacle ou un événement. Les humoristes, les chanteurs, les acteurs utilisent cet effet de levier. Tu pourrais l’utiliser aussi en organisant des soirées rencontre, des voyages, des expéditions, un cours. Si c’est un cours, tu pourrais aussi envisager de le filmer et de le vendre en ligne par la suite. Les idées n’ont de limite que ton imagination. »

« Toutes ces idées sont là devant mon nez depuis toujours et je ne les voyais pas. C’est si simple pourtant. »

« Je te l’ai dit dès le départ fiston. Tu n’as qu’à imiter les riches. Il faut savoir quoi faire, pourquoi le faire et finalement avoir le courage de le faire. Se lancer c’est le plus difficile.»

« C’est vrai. C’est bien d’avoir des idées, mais si on ne les mets pas en action, rien ne se passe. »

« C’est bien dit petit. Maintenant, j’ai autre chose qui te fera réfléchir. À l’époque de la conquête de l’ouest, qui a fait le plus d’argent à ton avis. »

« Les chercheurs d’or? Hasardai-je. »

« Peut-être que certains chercheurs d’or sont devenus riches, mais ça n’était pas la majorité. »

« En effet. Alors les voleurs? »

L’homme s’esclaffa.

« Peut-être quelques voleurs se sont-ils enrichis. Mais, ceux qui ont fait le plus d’argent ce sont les petits entrepreneurs qui ont fourni le matériel, le logement, la nourriture à toute la manne des chercheurs d’or. »

« Je n’y avais pas pensé. »

 

« La conquête de l’ouest se poursuit encore petit. Aujourd’hui, l’ouest c’est l’internet. Il recèle de gisements d’or. On entend chaque semaine une nouvelle histoire sur celui qui a trouvé l’idée du siècle, le Klondike! »

« J’aimerais bien trouver une de ces idées. »

« Oui, tout le monde aimerait ça petit. Mais les plus futés profitent de cette manne. Ils deviennent les entrepreneurs qui fournissent les outils aux chercheurs d’or. Pensons d’abord aux compagnies qui offrent l’accès à l’internet. Chaque mois, elles récoltent des abonnements fixes. Peu de gens annulent leur connexion. L’abonnement devient une vache à lait très intéressante. Dans un autre ordre d’idées, pensons à des sites comme Google, Yahoo ou FaceBook, Ebay, Amazon, YouTube. Ces sites ne vendent pas de contenu. Ils laissent les utilisateurs du monde entier créer du contenu sur leurs sites et s’en mettent plein les poches. Tout ce qu’ils ont eu à faire, c’est d’offrir la plateforme, les outils. Les gens travaillent ensuite pour eux gratuitement et ils se font des revenus époustouflants. Voilà deux belles façons d’automatiser des revenus.»

« C’est vrai! Je n’y avais pas pensé. »

« Il reste encore des choses à réaliser, des idées à avoir. Mais, la compétition est féroce. Des tas de gens ont compris le potentiel d’internet et les offres de services se multiplient. C’est à celui qui réussira à réunir le trafic. Si tu veux prendre du temps pour chercher une bonne idée qui pourrait te rendre riche, penses à une idée qui te permettra de générer un revenu passif. Penses à une idée que tu auras à réaliser une seule fois et assure-toi que le travail sera par la suite fait par les internautes. Penses à Ebay. Ils ont créé la plateforme informatique. Les gens créent le contenu. Tout est informatisé. Bien sûr, ils ont des tas d’employés pour faire la maintenance, le marketing, mais l’idée de base demeure inchangée depuis sa création. »

« Vous me faîtes rêver! J’ai des tonnes d’idées qui me viennent en tête. Mais je suis sûr qu’elles ont toutes été réalisées. »

« Ne te sous-estime pas petit. Parfois les idées sont bonnes mais un petit quelque chose pourrait transformer une idée simple qui a du potentiel en une compagnie qui pourrait valoir plusieurs millions de dollars. Une personne peut avoir eu la même idée que toi, mais ta façon de la présenter pourrait faire toute la différence.»

« Je vais prendre du temps pour y réfléchir. »

« Lorsque tu cherches des opportunités, tu dois répondre à un besoin. Par exemple, les gens ont besoin de vendre les trucs usagés qu’ils n’utilisent plus, on a créé Ebay. Les gens ont besoin de manger sans avoir à faire pousser ou chasser leur nourriture, on a créé les supermarchés. Les gens ont besoin d’être en couple mais n’ont pas le temps de sortir pour aller rencontrer ou sont trop timides, on a créé des sites de rencontre. En plus de répondre à un besoin, ta solution doit faciliter les choses, faire gagner du temps, faire gagner ou économiser plus d’argent à tes clients. Crée une bonne plateforme et les gens feront le reste. »

« C’est simple au fond. »

« Oui, lorsque tu sais ce que tu cherches, c’est plus facile. Mais, tu n’es pas obligé de chercher à créer une solution comparable à Google, Facebook ou Ebay. Cherches dans les niches spécialisées. Il y a beaucoup d’argent laissée pour compte dans les spécialités. Il est évident que les solutions utilisant l’effet de levier sont les plus payantes, comme Youtube par exemple. Mais, tu pourrais faire un revenu décent en créant un seul ou plusieurs produits bien ciblés qui répondent à un besoin, font gagner du temps ou de l’argent à tes clients potentiels. N’oublie pas cela, c’est primordial. Une autre approche serait de proposer un produit qui règle un problème personnel, comme l’anxiété, la peine d’amour et tant d’autres choses. »

« Ce sont des bonnes idées. »

« Apprends à identifier les opportunités. Que font les gens? Où perdent-ils du temps et comment pourrais-tu leur proposer de faire mieux? L’avenir appartient aux gens efficaces. Toutes les entreprises cherchent à faire mieux et plus avec leurs ressources. Cherchse des solutions dans ton domaine d’expertise. La seule limite c’est ton imagination fiston. »

« Vous avez raison! Toutes les entreprises font de la rationnalisation de leurs processus, c’est la nouvelle mode. On nous parle constamment d’efficacité. C’est la clé! M’emballai-je. »

« Oui, tout le monde veut être plus efficace, faire plus d’argent, en économiser plus, faire les choses plus rapidement. »

« Je vais beaucoup réfléchir à ce sujet. Déjà mon esprit bouillonne. »

« Ne cherches pas des choses trop compliquées. Gardes ça simple et à ta portée. Par exemple, beaucoup de célibataires habitent en condo. Souvent, ils ne possèdent pas de véhicules et plusieurs hommes célibataires n’aiment pas se faire à manger ou faire le ménage. En offrant un service de ménage ou encore de préparation de plats maisons livrés à domicile, tu pourrais rejoindre des tas de clients tous situés à la même enseigne. Ta bonne réputation fera rapidement le tour de l’immeuble et des immeubles avoisinants par le bouche à oreille. Tu pourrais même créer une application pour téléphone mobile pour tes clients. Peut-être n’as-tu pas envie de préparer des plats ou de faire des ménages, alors crée seulement la plateforme et recrute des gens pour faire le ménage, la préparation des plats, la livraison. Tu pourrais conclure une entente avec un service de traiteur par exemple et t’occuper uniquement de gérer l’entreprise et les employés. Ceci automatiserait tes processus. »

« C’est vrai qu’il y a de plus en plus de tours à condo qui se construisent et les gens habitent souvent seuls. J’ai plusieurs collègues qui pourraient être intéressés par cette idée et devenir des clients potentiels. »

« Il existe des opportunités partout petit. Observe le monde qui t’entoure, parle avec les gens. Qu’est-ce qu’ils n’aiment pas faire? Que trouvent-ils trop compliqué à faire? Rends-leur la vie facile! »

« C’est vrai que lorsqu’on sait ce que l’on cherche c’est plus simple. Il faut trouver une solution à un besoin et s’assurer d’obtenir un revenu récurent. »

« Je vais prendre du temps pour y réfléchir. »

« D’accord. C’est tout pour aujourd’hui petit. »

« Qu’est-ce que je dois faire cette semaine? »

« Réfléchis et construis-toi un plan d’action. Nous le reverrons ensemble. Pense à court terme, moyen terme et long terme. Continues de lire et d’apprendre de nouvelles choses. Lis les histoires à succès des riches de ce monde et comment ils ont bâti leur fortune. Un excellent livre que je te suggère s’appelle « La bible de l’homme riche ». Il est écrit par Mark Fisher. Essaie d’analyser l’histoire des hommes riches avec ton nouveau savoir. Pense aux outils qu’ils ont utilisés pour développer leur richesse. »

« D’accord, je vais poursuivre mes lectures et penser à un plan. Merci. »

Je le quittai la tête remplie d’idées. Mon cerveau était en ébullition. Le potentiel et les opportunités sont là. J’étais aveugle et il m’avait offert la vue.

J’avais hâte d’arriver chez moi pour laisser mijoter tout ça et commencer à mettre mes idées sur papier.

Page suivante >>>

.ads in wordpress

[author] [author_image timthumb=’on’]http://faiscommelesriches.com/wp-content/uploads/2013/06/ID-10050051.jpg[/author_image] [author_info]Bonjour, moi c’est Alain. Je suis le blogueur masqué. Comme vous, je suis un esclave moderne confiné au 9@5, propriété d’une grande corporation américaine. Ils nous ont dit, lorsque nous étions jeunes, que nous allions vivre dans une société de loisirs et que les avancées technologiques allaient nous permettre de ne travailler que quelques heures par jour. Pourtant, nous vivons dans un monde où règne le stress et l’incertitude. Ma situation pourrait être bien pire et je le sais. Il y a tant de gens qui souffrent sur cette planète. Mais, une cage en or demeure une cage. Au moins, j’ai un plan pour m’évader. Je vais prendre ma retraite de la « rat race » avant 45 ans et vivre de mes revenus passifs! C’est un rêve si puissant que je vais tout faire pour le réaliser! Pour bâtir ma fortune, j’investis principalement dans des titres boursiers qui versent des dividendes en croissance années après années. J’achète ces titres lorsqu’ils sont sous-évalués par rapport à leur valeur intrinsèque. [/author_info] [/author]

Image courtesy of keerati/ FreeDigitalPhotos.net

 

Leave a Reply