Retraite à 32 ans! Jason Fieber vient de se retirer de la « rat race »!

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Mon rêve est de me libérer des chaînes d’un emploi salarié pour mes 45 ans. Cela ne veut pas dire que j’arrêterais définitivement de travailler bien que ça soit mon but ultime, mais j’aimerais au moins en avoir fini avec mes dettes et que la majorité de mes dépenses essentielles soient couvertes par mes revenus passifs.

Avoir des revenus qui ne dépendent pas d’un emploi salarié ouvre une myriade de possibilités.

Dans un monde idéal, j’aimerais aussi réussir à couvrir une partie de mes besoins grâce à mes revenus d’auteur et peut-être ainsi pouvoir quitter cette course incessante du 9@5 bien avant mon objectif. Mais, faire de l’argent en français n’est pas une tâche facile dans le monde de l’écriture…

Jason Fieber, l’un des blogueurs que je suis assidûment vient de réaliser mon rêve (il avait le même rêve que moi) en moins de quatre ans de travail acharné associé à une discipline digne des plus grands maîtres d’arts martiaux, il a su se libérer de son emploi à temps plein dans un concessionnaire automobile.

Je suis fier de lui et lui souhaite la meilleure des chances dans son aventure. Sa réussite démontre que quiconque ayant de la volonté peut réussir à se sortir de la « rat race »!

Voici son histoire :

Une enfance difficile

Né dans la partie est de Détroit, Michigan, Jason est le seul fils d’une famille de quatre enfants. Né en 1982, il nous raconte que sa vie a réellement commencé en 1993 lorsque sa mère, dépendante à des drogues fortes, a perdu la garde de ses enfants qui ont été pris en charge par la famille élargie.

Doué à l’école, mais n’ayant pas eu de modèle, Jason n’a pas fait de longues études. Il a erré quelque temps au collège, assez longtemps pour accumuler plus de 30,000$ de dettes de scolarité jusqu’à ce que sa mère meurt alors qu’il était âgé de 21 ans.

Elle lui aura laissé environ 60,000$ en héritage. C’était un beau magot pour un jeune homme qui commence dans la vie. Savez-vous ce qu’il a fait de cet argent? Non, il ne l’a pas investi pour vivre une vie meilleure. Il n’a même pas pris la peine de rembourser ses dettes.

Plutôt, il a décidé de vivre la vie d’une famille moyenne américaine jusqu’à ce que son capital soit épuisé.

Deux ans plus tard, sans le sous, toujours endetté de 30,000$, Jason se retrouvait devant rien.

De petit boulot en petit boulot, il a fini par devenir conseiller aux ventes dans un concessionnaire automobile, un travail qu’il n’aime clairement pas, mais qui paie les factures.

C’est vers l’âge de 28 ans qu’il a réalisé qu’il avait une meilleure valeur nette à sa naissance qu’à l’âge adulte. Pourtant, à sa naissance, il n’avait aucune valeur nette…

Ce fut un moment de prise de conscience pour lui, une révélation. Ce mode de vie ne pouvait plus continuer.

Il a décidé, après avoir pris connaissance d’une technique d’investissement intéressante, qu’il devait changer son avenir. Warren Buffett a fait partie de ses sources d’inspiration, notamment et surtout à cause de sa frugalité légendaire et de son talent d’investisseur.

Repartir à zéro!

Pour Jason, une nouvelle vie nécessitait un nouvel environnement. Il a tout plaqué et a décidé de déménager en Floride où la température est plus clémente, mais aussi le traitement fiscal.

Les quatre années qui ont suivies ont été celles d’un moine! Littéralement! Il lui aura fallu beaucoup de discipline, mais Jason a décidé de vivre avec le strict minimum et d’épargner plus de 50% de son salaire net chaque mois afin d’investir ses fonds dans des actions de grandes compagnies qui versent des dividendes en croissance.

Ce qui coûte le plus cher dans un budget, c’est le transport, se loger et se nourrir. La majorité des gens dépensent presque tout leur salaire dans ces trois postes budgétaires. C’est là que Jason a coupé dans le gras!

La vie frugale!

D’abord, en Floride il fait beau et chaud. La voiture a été échangée contre vélo et transport en commun. Ensuite, comme on peut passer beaucoup de temps dehors, l’importance de posséder une grande maison est moindre. Il s’est donc loué un petit appartement à loyer modique.

Quant à la nourriture, certains mois il s’est alimenté pour moins de 120$!!! Bien sûr il a mangé beaucoup de nouilles Ramen… Il fallait le faire…

Pourquoi faire tout cela? Parce que c’est plus facile de diminuer ses dépenses que d’augmenter ses revenus. Faire les deux, c’est encore mieux.

Chaque mois il a acheté pour environ 1500$ d’actions ajoutant entre 30$ et 60$ de revenus annuels passifs en dividendes. En moins de quatre ans son portefolio a atteint une valeur de plus de 160,000$ et lui rapporte plus de 5000$ par an en revenus passifs. Ces revenus seront en croissance au fil du temps car il a choisi des titres qui augmentent leurs distributions en dividendes à un rythme plus élevé que l’inflation!!!

Mais, 5000$ par année n’est pas suffisant pour se retirer. D’ailleurs, selon son plan, sa retraite était prévue pour ses quarante ans. Sauf que… Quelque chose de merveilleux s’est produit.

En 2010-2011, Jason a décidé de lancer un blogue.

Presque chaque semaine et parfois presque chaque jour, il a posté des articles faisant état de ses progrès. Il répond aux commentaires de ses fans et intervient aussi sur plusieurs autres blogues. Rapidement, il s’est bâti une notoriété grandissante. Si bien qu’aujourd’hui, Jason gagne plus de 12,000$ par an grâce aux revenus publicitaires que lui procurent son blogue!!! Et il ne vend rien, sinon l’espoir que toute personne ayant de la volonté peut réaliser de grandes choses.

Avec ces 17,000$ de revenus, Jason a décidé de faire un saut qui le taraudait depuis longtemps.

La Floride, c’est loin de sa famille. Sa sœur est enceinte et il a envie de connaître son neveu et le voir plus souvent qu’une fois l’an à Noël.

Il a quitté son emploi et même sa conjointe actuelle et a décidé de retourner vers les siens… Lui et sa conjointe prennent des tangentes différentes… C’était une décision difficile à prendre, ils s’aiment mais il s’ennuie de son patelin et de sa famille et ça le ronge. Quant à elle, elle a déjà un enfant et déménager au Michigan ne semble pas faire partie des possibilités du moment… Mais, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve.

Jason va prendre quelque temps de repos, réfléchir à sa vie, se consacrer à l’écriture. Ses revenus passifs lui permettent de prendre ce recul auprès des siens et de faire le point. La vie passe vite. Il est passionné par l’entraînement, l’écriture et l’investissement et aura désormais tout le temps du monde pour s’y consacrer! C’est bien mieux qu’une vie entière dans un concessionnaire automobile!

Je crois que les jeux sont faits. Jason ne retournera pas en arrière! C’est mon pari!

Je vous invite à visiter son blog. Il vous donne accès à ses budgets mensuels, ses trucs d’investissement, son portefolio d’actions. Il donne aussi beaucoup d’informations sur ses achats d’actions et les raisons qui les ont justifiés. Bref, il y a de quoi apprendre beaucoup sur le « dividend growth investing ».

Et vous, à quelle âge prévoyez-vous prendre votre retraite? Avez-vous un plan

.ads in wordpress

[author] [author_image timthumb=’on’]http://faiscommelesriches.com/wp-content/uploads/2013/06/ID-10050051.jpg[/author_image] [author_info]Bonjour, moi c’est Alain. Je suis le blogueur masqué. Comme vous, je suis un esclave moderne confiné au 9@5, propriété d’une grande corporation américaine. Ils nous ont dit, lorsque nous étions jeunes, que nous allions vivre dans une société de loisirs et que les avancées technologiques allaient nous permettre de ne travailler que quelques heures par jour. Pourtant, nous vivons dans un monde où règne le stress et l’incertitude. Ma situation pourrait être bien pire et je le sais. Il y a tant de gens qui souffrent sur cette planète. Mais, une cage en or demeure une cage. Au moins, j’ai un plan pour m’évader. Je vais prendre ma retraite de la « rat race » avant 45 ans et vivre de mes revenus passifs! C’est un rêve si puissant que je vais tout faire pour le réaliser! Pour bâtir ma fortune, j’investis principalement dans des titres boursiers qui versent des dividendes en croissance années après années. J’achète ces titres lorsqu’ils sont sous-évalués par rapport à leur valeur intrinsèque. [/author_info] [/author]

Image courtesy of Ponsulak/ FreeDigitalPhotos.net

Leave a Reply