Attention! Je viens d’avoir une augmentation de salaire de 17,6%! Vous?

Je veux prendre ma retraite jeune. Je voudrais même la prendre très jeune!

Afin de me retirer de l’incessant monde du 9 à 5, communément appelée la « rat race », il me faut des revenus de sources alternatives souvent appelés revenus passifs. Ces revenus devront être stables et même en croissance autant que possible afin de me permettre de vivre sans avoir à travailler durant un grand nombre d’années.

La plupart des gens savent comment épargner ou comment lancer des plans d’épargne automatique avec leur banque. Peu savent investir leur argent afin d’obtenir un rendement adéquat. Encore moins de gens savent convertir leur pécule, leur fond de retraite, en revenus.

Rente ou Retirer 3% de son capital par année?

Certains prévoient retirer 3% ou 4% de leur capital par année dès le jour où ils prendront leur retraite. D’autres préféreront convertir leurs parts de fonds communs en rente viagère ou certaine. D’autres encore placeront tout leur argent dans des certificats de dépôt garantis qui leur retourneront un maigre 2 ou 3%.

Je pense pour ma part que ces quelques méthodes, bien que faciles, ont des lacunes importantes.

Dans le premier cas, si les actifs sont en bourse, les aléas du marché feront qu’un retrait de 3-4% du capital pourrait causer de graves préjudices aux revenus futurs du retraités. En effet, si une autre crise comme celle de 2008 se profile, et je suis confiant qu’une autre crise s’en vient et qu’il y en aura bien d’autres encore, et que le capital chute de 40% ou même 50%, alors un retrait de disons 20000$ par an qui représentait 4% du portefeuille avant la crise représentera alors peut-être 8% ou plus. Que faire alors? Couper son retrait de moitié et vivre des années de pain noir? Et si on maintenait le retrait à 20000$? Et bien le risque serait d’épuiser le capital trop rapidement.

Dans le deuxième cas, on contracte une rente viagère auprès d’une compagnie d’assurance. Celle-ci s’engagera alors à vous verser chaque mois un montant prédéterminé à l’avance et ce, jusqu’à votre mort peut importe que vous viviez encore deux ans ou quarante ans. Bien sûr, plus votre espérance de vie sera longue, plus votre rente mensuelle sera petite. Lorsqu’ils calculent cette rente, ils prennent un taux de rendement (très conservateur) afin de s’assurer de faire un profit avec l’argent que vous leur confiez tout en étant à même de vous verser votre rente. Bien sûr, une fois l’entente signée il n’y a plus de retour en arrière possible! Votre capital est devenu LEUR capital!

C’est plus sécuritaire, mais la sécurité coûte bien cher. Est-ce vraiment nécessaire?

Alors, qu’elle est la meilleure solution?

Il n’existe pas mille solutions à cette question. Et cela dépend de votre niveau de connaissance en finance (que vous pouvez accroître en suivant des cours ou en lisant des livres) et du niveau de risque que vous êtes prêt à accepter.

Je suis, pour ma part, un fervent partisan du « on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même ». J’ai donc analysé les méthodes et choisi celle du « dividend growth investing« .

Cette méthode ne s’applique pas à tout le monde et comporte son propre niveau de risque. Certains pourraient être intéressés par la méthode et choisir de répartir leur capital en partie dans une rente viagère, en partie dans des obligations garanties et en partie dans des actions de grandes compagnies qui versent un dividende, ce qui pourrait aussi s’avérer une avenue interéssante offrant une certaine protection du capital tout en offrant de la croissance.

La méthode du dividend growth investing est basée sur des principes simples, elle est stimulante et offre de nombreux avantages selon mon point de vue. J’ai simplement choisi d’investir dans des titres de grandes compagnies qui ont un avantage concurrentiel important et qui versent et même augmentent chaque année leur dividende aux actionnaires. Vous seriez surpris de constater combien de compagnies ont cette politique! Je l’ai moi-même été.

Mon objectif est d’avoir un portefeuille diversifié de titres et d’acquérir des parts de compagnies lorsqu’elles sont sous-évaluées par le marché par rapport à leur valeur intrinsèque. J’aimerais voir mon portefeuille offrir un dividende global d’environ 3-5% couplé à une croissance annuelle de 6-8%.

Dans ce contexte, j’essaie donc d’acquérir les titres lorsque le dividende est d’au moins 3-5%. Toutefois, si je sens que la croissance du dividende sera plus élevée que 6-8% durant un certain temps et que le titre de la compagnie m’apparaît intéressant, je pourrais acheter tout de même.

C’est ce qui s’est produit avec Exxon (XOM) et Jean-Coutu (PJC-a.to).

Hier, Jean-Coutu a augmenté encore une fois son dividende annuel de 17,6% cette année. C’est donc dire que mes revenus provenant de cette compagnie ont augmenté de 17,6%!!!

À quand remonte votre dernière hausse de salaire de 17,6%?

Quant à Exxon, ils ont annoncé augmenter le dividende de 9,5%. Depuis plus de 31 ans, Exxon a augmenté son dividende à un rythme composé de 6,1%! Et ceci, c’est sans compter le gain en capital qui en résulte!

Je veux principalement vivre de mes revenus de dividende. Chaque compagnie sera pour moi comme un emploi pour mes soldats (mon capital). Chacun me rapportera du revenu chaque année et si l’un d’eux ne va pas bien durant un certain temps et cesse de me procurer du revenu ou de la croissance, alors je le vendrai et rachèterai des parts d’une autre compagnie plus intéressante. Avoir vingt, trente, voire même quarante sources de revenus différentes et en croissance, voila ce que j’appelle aller chercher une certaine sécurité.

Si vous perdiez votre emploi demain? Que feriez-vous? Vous avez une seule source de revenu…

La perspective du crash boursier

Lorsque je parle de cette approche à des amis, certains me disent « mais que feras-tu si un crash boursier se produit comme en 2008? Ton capital pourrait chuter de 40 ou 50%. »

La valeur de mon capital à un moment où un autre n’a que peu d’importance dans le contexte. L’important, c’est le nombre d’actions et les dividendes reçus par action. Si un crash se produit, j’essaierai de couper mes dépenses et d’acheter à rabais encore plus d’actions. Des crashs, il y en aura plus d’un au cours de ma vie. J’espère pouvoir profiter de ces moments pour m’enrichir davantage et c’est pourquoi je crois qu’il est important de toujours garder certaines liquidités afin de pouvoir profiter de ces occasions.

Mais amis me répondent alors « D’accord, mais si les compagnies cessent de payer des dividendes ou réduisent drastiquement ceux-ci? »

C’est un scénario possible et même fort probable. C’est pour cette raison que je veux avoir plusieurs sources de revenus. La crise de 2008 était majeure, pourtant nombre de compagnies comme Exxon ou Wal mart ou McDonalds n’ont pas coupé ni même réduit leur dividende. Elles l’ont au contraire augmenté!

Wal Mart, par exemple, offre des bien utilitaires à bas prix afin de permettre aux familles d’économiser. Une crise économique peut même les favoriser. C’est la même chose pour McDonalds. Exxon est dans le pétrole. Avez-vous cessé de prendre votre voiture durant la crise économique de 2008? Jean-Coutu vend des médicaments… Crise ou pas crise, cessez-vous de prendre vos pilules?

Il est faux de croire que toutes les compagnies souffrent durant une crise économique. Bien sûr, vous verrez des titres technologiques de start ups qui ne font même pas de revenus s’effondrer. Les médias se feront grand plaisir à rapporter ces cas de figure dans les nouvelles. C’est sensationnel!

Si l’une de mes sources de revenus se fait couper son dividende, j’étudierai la situation et prendrai une décision. Il est probable que je décide de vendre pour acheter des actions à rabais de meilleures compagnies!

Certains me disent alors « D’accord, mais si les compagnies font faillite, tu perdras tout ton argent? »

Techniquement, oui je pourrais perdre tout mon argent. Mais, avant que des compagnies comme Exxon, McDonald’s, Mattel, Jean-Coutu etc fassent faillite ou même fassent toutes  faillite en même temps (car mes actifs sont et seront répartis sur plusieurs titres), il devrait y avoir des signes avant-coureur… De plus, si toutes ces grandes compagnies se mettent à faire faillite l’une après l’autre, alors je crois que nous aurons bien d’autres problèmes que de se préoccuper de nos placements… Mais, tout est possible. Une voiture peut m’écraser demain ou un astéroïde se fracasser sur la Terre… Tout investissement comporte des risques, l’important est de les contrôler au mieux.

Comment déstabiliser un géant?

L’avantage concurrentiel de ces grandes compagnie est si énorme que de les déstabiliser n’est pas évident. Bien sûr, si l’avantage s’érode, il faut prendre des décisions. Comme Wal Mart qui doit maintenant faire face à la force grandissante d’Amazon! Mais, déstabiliser un géant ne se fait pas du jour au lendemain. Pensons à Kodak… Ils ont disparu, mais ça a pris du temps et il était possible de le voir venir pour un observateur attentif… Il en est de même pour Sears qui vit des difficultés croissantes ou pour les compagnies de tabac qui bien qu’encore solides, vivent dans un marché en déclin…

L’avantage d’une telle méthode est celle d’offrir un contrôle important sur ses revenus en plus d’obtenir une protection contre l’inflation. Mieux, après avoir protégé le revenu contre l’inflation, il demeure encore que le revenu peut aller en croissance au fil du temps! Mais, du travail est requis pour bâtir un tel portefeuille et rien n’est garanti.

J’ai 32 ans. J’ai du temps devant moi pour faire des erreurs. J’ai une connaissance du domaine financier plus élevé que la moyenne et j’aurai aussi d’autres sources de revenus à ma retraite (fonds de pension de mon employeur, régimes publics). Je peux donc me permettre de prendre des risques.

De plus, pour moi la retraite ne veut pas nécessairement dire que je vais rester assis sur mes lauriers à ne rien faire. Je suis une personne de projets! J’adore lancer, gérer et faire aboutir des projets. Je trouverai bien quelque chose qui me permettra de bonifier mes fins de mois.

Mon objectif est de me retirer de la « rat race », pas de passer mes journées à manger des chips devant la télé jusqu’à ma mort!

Lorsque je vois ces compagnies hausser leur dividende à un pourcentage si intéressant, je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi je n’ai pas investi de la sorte avant…

Pour me rapprocher de mon rêve de liberté, je réinvestirai bien sûr ces dividendes dans des titres de grandes compagnies qui versent aussi un dividende en croissance!

Et vous, recevez-vous des dividendes?

.ads in wordpress

[author] [author_image timthumb=’on’]http://faiscommelesriches.com/wp-content/uploads/2013/06/ID-10050051.jpg[/author_image] [author_info]Bonjour, moi c’est Alain. Je suis le blogueur masqué. Comme vous, je suis un esclave moderne confiné au 9@5, propriété d’une grande corporation américaine. Ils nous ont dit, lorsque nous étions jeunes, que nous allions vivre dans une société de loisirs et que les avancées technologiques allaient nous permettre de ne travailler que quelques heures par jour. Pourtant, nous vivons dans un monde où règne le stress et l’incertitude. Ma situation pourrait être bien pire et je le sais. Il y a tant de gens qui souffrent sur cette planète. Mais, une cage en or demeure une cage. Au moins, j’ai un plan pour m’évader. Je vais prendre ma retraite de la « rat race » avant 45 ans et vivre de mes revenus passifs! C’est un rêve si puissant que je vais tout faire pour le réaliser! Pour bâtir ma fortune, j’investis principalement dans des titres boursiers qui versent des dividendes en croissance années après années. J’achète ces titres lorsqu’ils sont sous-évalués par rapport à leur valeur intrinsèque. [/author_info] [/author]

Image courtesy of Koratmember/ FreeDigitalPhotos.net

 

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.