Revenu Passif: Mattel Déclare Un Dividende Trimestriel!

Avant de mourir, je veux pouvoir jouer à nouveau avec l’insouciance d’un enfant qui sait que ses parents s’occupent de tout, qu’il est en sécurité!

En vieillissant, je crois, l’humain vit bien souvent une certaine nostalgie face à son enfance perdue. C’est peut-être l’une des raisons émotives provenant de mon subconscient qui m’ont poussé à acheter des actions de Mattel en février dernier alors que le titre s’est effondré suite aux résultats trimestriels du quatrième exercice financier de l’année 2013, passant de 48$ à environ 34$ en quelques jours.

J’ai pu profiter de l’occasion pour acquérir 30 actions de Mattel à 35,65$ US. Depuis, le titre a repassé la barre des 40$, jusqu’à il y a une semaine alors que BMO déclassait Mattel et lui donnait une valeur de 33$. Le prix a alors chuté rapidement pour se stabiliser aux alentours de 37$. C’est ça la bourse, des montagnes russes qui fluctuent sans cesse à la hausse et à la baisse.

Mais les fluctuations quotidiennes du prix du titre m’intéressent peu en dehors du moment où je veux acheter ou vendre mes parts. Ce qui m’intéresse, c’est mon dividende et d’avoir une certaine marge de sécurité pour protéger mon capital.

Comme j’envisage de garder mes actions « pour toujours » – lire jusqu’à ce que la compagnie coupe ou gèle mon dividende pendant un temps qui m’apparaîtra trop long ou alors qu’elle soit affublée de difficultés financières insurmontables – je sais très bien que sur le court terme, le prix peut varier de 10-15-20% dans n’importe quel sens mais qu’au final, le prix retourne toujours vers ses fondamentaux sur du plus long terme.

Je veux prendre ma retraite jeune. Lorsque la maison sera payée, les rénovations terminées et que j’aurai assez de revenus passifs pour couvrir mes dépenses, j’envisagerai fortement de me retirer pour consacrer mon temps, ma créativite est mes ressources à faire uniquement des choses que j’aime, à jouer comme autrefois!

Ma retraite par le revenu passif

La technique que je privilégie est celle d’investir dans des titres de grandes compagnies qui versent un dividende en croissance année après année. Mattel est, pour l’instant, l’une de ces compagnies.

En effet, depuis 2009, son dividende a été haussé chaque année soit de 10,7% entre 2009 et 2010, de 10,8% entre 2010 et 2011, de 34.8% entre 2011 et 2012, de 16.1% entre 2012 et 2013 et d’environ 6% entre 2013 et 2014. Selon mon prix d’acquisition, cela me donne un retour de 4,26% versé en dividendes. Pas mal!

Au plus fort de la crise économique, bien des compagnies ont coupé leurs dividendes, mais pas Mattel. Elle a simplement maintenu son dividende à 0,75$ par action de 2007 à 2009.

En fait, depuis 1991, Mattel a toujours versé un dividende à ses actionnaires.

Le 13 juin prochain, je recevrai un dividende trimestriel de 0,38$ US par action. Depuis l’an dernier, le dividende annuel a augmenté de 6%. C’est plus de 3 fois l’inflation. À quand remonte votre dernière augmentation aussi significative?

C’est pour cette raison que je privilégie cette technique. Vous seriez surpris de constater combien de compagnies haussent leurs dividendes années après années.

Bien sûr, rien n’est garanti et Mattel a déjà réduit son dividende de façon significative dans le passé ou encore l’a maintenu au même niveau durant plusieurs années. C’est pour cette raison que j’envisage de diversifier mes sources de revenus dans entre 20 et 40 compagnies qui versent des dividendes en croissance.

Ainsi, si l’une d’entre elle gèle ou coupe son dividende, j’aurai une certaine protection de mes revenus. Et, comme je cherche des compagnies qui ont tendance à hausser leurs dividendes d’au moins 8% par année en moyenne, j’aurais tout de même une hausse substantielle de mes revenus.

Mattel est la plus grosse compagnie de jouets au monde.

The Mattel family of companies (Nasdaq: MAT) is the worldwide leader in the design, manufacture and marketing of toys and family products. Mattel’s portfolio of best-selling brands includes Barbie®, the most popular fashion doll ever produced, Hot Wheels®, Monster High®, American Girl®, Thomas & Friends® and Fisher-Price® brands, including Little People® and Power Wheels®, as well as a wide array of entertainment-inspired toy lines.

Mattel est une compagnie qui a marqué positivement mon enfance et celle de millions d’enfants. Que ça soit par les heures passées à jouer avec mes Hot Wheels ou mes jouets Fisher Price, j’ai associé Mattel à de bons moments.

Au cours des derniers trimestres, Mattel a éprouvé quelques difficultés. Les Barbies et les jouets Fisher Price ne se vendent plus aussi bien en Amérique  dernièrement.

Devrais-je vendre Mattel?

La plupart des compagnies de jouets font face à une nouvelle réalité dernièrement, comme la plupart des détaillants qui ont de vrais magasins en brique et pierre. L’ère de l’internet, des applications sur tablettes électronique est à nos portes. Les compagnies doivent se réinventer.

Au cours du dernier trimestre, Mattel a acquis Mega Brands, une compagnie solide qui concurrence Lego auprès des touts-petits. Mattel a aussi de solides ententes avec Walt Disney notamment et commence à diversifier son offre de jouets de l’ère électronique.

Je crois que Mattel vit un vent contraire présentement et doit s’adapter à la réalité d’aujourd’hui: les enfants jouent moins longtemps avec des jouets et figurines qu’autrefois. Ils privilégient davantage les applications sur tablette dès que l’âge le leur permet.

Quoiqu’il en soit, je ne crois pas que cette crise ne soit insurmontable. L’acquisition de Mega Brands expose Mattel à un segment en croissance dans le domaine du jouet. Ses marques de grands renoms et ses alliances stratégiques lui donnent aussi un avantage concurrentiel.

J’ai confiance que la direction de Mattel saura retrouver la voie de la croissance sur le moyen terme.

Morningstar accorde présentement 3 étoiles à Mattel et leurs analystes ont réduit leurs prévisions quant à la valeur intrinsèque du titre passant de 46$ à 42$.

Était-ce le meilleur achat d’actions que je pouvais faire? Peut-être pas.

Bien que le plus gros dans le domaine du jouet, Mattel jouit d’une forte concurrence et Morningstar consière son avantage concurrentiel mince. Bien que son retour sur équité dépasse largement celui de ses concurrents (28%) vs 9,5% pour l’industrie, Mattel ne détient que 17% des parts du marché et avec Hasbro, son plus proche concurrent, ils détiennent à deux environ 30% du marché.

Ma marge de sécurité sur mon capital est mince et je pourrais voir le prix de l’action descendre sous le prix que j’aurai payé dès qu’une bonne correction affectera le marché ou si Mattel persiste à afficher des résultats décevants trimestres après trimestres durant encore un certain temps.

Pour l’instant, je me sens toutefois à l’aise de conserver mes parts dans cette grande entreprise. Avec seulement 30 actions, mon exposition demeure faible.

Mon revenu passif sera déposé le 13 juin!

Le 13 juin prochain, je recevrai 11,40$ US dans mon compte de courtage. Ces quelques dollars s’ajouteront à mes grasses cotisations des derniers mois. Je pourrai bientôt acheter d’autres titres de compagnies de grande qualité qui versent un dividende en croissance dès qu’une correction, même passagère, m’offrira des opportunités alléchantes.

Et vous, recevez-vous des revenus passifs?

.ads in wordpress

Featured post image courtesy of Photostock/FreeDigitalsPhoto.net