Revenu Passif : Faites Pousser L’Argent Dans Les Arbres Et Devenez Riche!

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Achetez un bel arbre à fruits sain! Chaque année, cueillez ses fruits, non pas pour les manger, car vous avez déjà assez dans votre assiette, mais plutôt pour les planter. L’année suivante, votre arbre produira un peu plus de fruits que l’année précédente. Mais, en plus, vous aurez une flopée de jeunes arbres qui commenceront à pousser et générerons à leur tour quelques fruits. Replantez à nouveau tous les fruits de votre arbre plus ceux de ses rejetons. L’année d’après, faites encore le même manège et continuez ainsi de suite et ainsi de suite année après année… Continuez à bichonner vos arbres afin qu’ils produisent de plus en plus de fruits. Gageons que bientôt, vous posséderez une forêt entière! N’est-ce pas?!

L’un des plus grands secrets des riches réside en cette simple analogie. La richesse, comme la forêt, se bâtie un arbre à la fois. Elle s’étoffera tranquillement, puis de plus en plus rapidement au fil des ans!

Au début, vous n’aurez que les fruits d’un seul arbre à récolter, mais si vous replantez chaque année ses graines, vous aurez un jour assez de fruits pour nourrir une armée. Bien des gens sont devenus riches en investissant, non pas dans les arbres, mais dans des compagnies solides qui versent un dividende en croissance année après année. On appelle cette stratégie « dividend Growth Investing » ou stratégie d’investissement basée sur la croissance du dividende.

En réinvestissant les dividendes dans l’achat de parts de la même compagnie ou d’autres compagnies rentables et dont le titre peut être acquis à un prix raisonnable, comme l’homme à l’arbre à fruit qui sème une forêt petit à petit, l’investisseur plante son jardin de revenus passifs qui iront en croissant année après année.

Chaque part redonnera de plus en plus de fruits et chaque année, l’investisseur possédera de plus en plus de parts! Pendant que vous avez un gagne-pain, il est temps de commencer à planter les graines des arbres qui vous nourriront lors de vos vieux jours.

L’avantage de cette méthode, c’est qu’elle n’est pas centrée sur la croissance du gain en capital comme les techniques de spéculation boursière souvent mises à l’avant plan, mais plutôt sur la croissance des dividendes. Elle prône l’analyse approfondie des fondamentaux d’une entreprise et l’achat de part de celles-ci à un prix raisonnable. En effet, pour qu’une compagnie puisse verser un dividende en croissance de façon continue, il faut que ses revenus et ses bénéfices croissent aussi.

Warren Buffett l’a souligné à maintes reprises, il n’y aucune coïncidence dans le fait que le titre de sa compagnie se soit apprécié d’environ 20% en moyenne chaque année, car ses revenus et bénéfices ont subi la même croissance. C’est d’ailleurs pourquoi il a toujours cherché, avec son partenaire Charlie Munger, à mettre l’accent sur la croissance des bénéfices.

Ainsi, la croissance du dividende, si faite de façon saine et donc basée sur la croissance des revenus et bénéfices de l’entreprise en utilisant peu ou pas de levier financier (endettement), devrait automatiquement vous donner, une croissance de la valeur marchande de votre portefeuille d’action à un rythme similaire à la croissance des bénéfices.

Maintenant, une fois que vous aurez atteint un revenu de dividendes satisfaisant selon vos besoins, il est probable que la valeur de votre capital soit phénoménale. Vous aurez alors deux choix. Soit commencer à vendre des actions pour dépenser tout ce bel argent, tout en récoltant aussi des dividendes grâce aux actions restantes. Soit, ne récolter que les dividendes et laisser votre valeur nette s’accroître. La magie des intérêts composés aura alors atteint un potentiel formidable et votre valeur nette s’accroîtra de façon quasi exponentielle!

Assez parlé! Il est temps de voir un exemple :

Capturer

 

Si vous voulez faire vos propres tests, j’ai utilisé l’excellent calculateur de www.dividendladder.com.

Décortiquons le tout. J’ai créé un scénario plausible où un individu aurait un capital de départ de 10000$ investi dans un portefeuille diversifié d’actions versant un dividende et choisies selon des critères stricts. L’investisseur prévoit prendre sa retraite dans 30 ans et a la capacité d’ajouter 3000$ par année à son fonds afin d’acheter d’autres parts de grandes compagnies. Il utilise un compte enregistré dont l’impôt est différé (REER) ou encore et idéalement, dont les revenus de placement sont non-imposables (CELI) – mais non déductibles d’impôt.

L’investisseur choisira des titres qui verseront au départ un dividende à l’achat d’au moins 3% et il sélectionnera des titres qui ont une croissance moyenne annuelle du dividende d’au moins 8%. L’ensemble des dividendes seront réinvestis chaque année dans des titres offrant les même caractéristiques.

Après 30 ans, l’investisseur pourrait s’attendre à un revenu d’environ 25000$ par an et un capital ayant une valeur approximative de 832000$ selon le calculateur. Pas si mal pour quelqu’un qui épargne environ 250$ par mois? Mais attendez! Ce qui est bien, c’est que s’il ne vend pas ses parts et se contente de vivre avec ses dividendes, son revenu continuera à croître de 8% par année en moyenne alors qu’il sera à la retraite. Ainsi, 10 ans plus tard, son revenu sera maintenant d’environ 54000$ et 20 ans plus tard, 116000$!!! Voilà une belle protection contre l’inflation! Qui peut se vanter d’avoir année après année d’aussi belles augmentations?

À sa mort, le magot pourrait valoir plusieurs millions de dollars si la succession décidait de le solder en vendant les titres. Mais, si les enfants de cet investisseur sont aussi intelligents que leur père, ils voudront probablement continuer à faire croître la fortune familiale pour les générations futures! (voilà d’ailleurs un autre trait qui différencie les riches des pauvres)

Bien sûr, ce cas représente le « meilleur » des cas. Dans la vraie vie, il y aura des années où les dividendes n’auront pas tous été augmentés d’au moins 8%. Vous devrez donc garder un suivi sur votre portefeuille et vendre les titres qui traînent de la patte pour les remplacer par d’autres qui répondent aux critères.

Certaines années, trouver des titres solides à un prix raisonnable sera difficile, voir impossible et vous devrez vous abstenir d’investir tant que les prix n’auront pas chuté. Par contre, lorsque les prix auront chuté – par exemple après un crash boursier – vous aurez alors tellement de choix intéressants que vous vous mordrez les doigts de ne pas avoir plus d’argent à investir! Voilà, ça illustre bien tout le potentiel de la chose!

Vous croyez que je fabule et qu’aucune compagnie n’augmente son dividende de façon soutenue à des taux aussi élevés? Détrompez-vous!

Le site www.buyupside.com offre un outil bien intéressant qui vous permettra de valider sur les données historiques, le retour et la croissance du dividende de n’importe quelle compagnie inscrite à une bourse nord-américaine.

Prenons quelques cas de compagnies bien connues et matures :

McDonald’s (MCD) – La compagnie paie un dividende depuis 1976 et l’a augmenté chaque année depuis. La croissance annualisée du dividende de McDonald’s au cours de cette période est de 20.89%!!! En 2012, le dividende a été augmenté de 13.4% et en 2013 8.7%. Au prix actuel de 95,89$, son dividende de 3,24$ vous donnerait un rendement initial à l’acquisition de 3,37%. Le titre de cette compagnie se retrouve sur la liste des Aristocrats du S&P500.

Procter&Gamble (PG) – La compagnie paie un dividende depuis 1970 et son dividende a été augmenté chaque année depuis plus de 25 ans. Le titre de cette compagnie se retrouve sur la liste des Aristocrats du S&P500. Le taux de croissance annualisé du dividende est de 9,71% au cours de cette période. Le dividende à été augmenté de 8,5% en 2012 et de 7% en 2013. Selon le prix d’acquisition actuel, le rendement initial du dividende à l’acquisition représenterait 3,01%. 

Convaincus?

Vous voulez en apprendre davantage? Suivez la piste de l’argent et lisez mon article sur « Comment devenir millionnaire – Ma stratégie de retraite ».

 

pisteargent

* Déclaration : Je possède des actions de McDonald’s. Ceci n’est pas une recommandation d’achat du titre, ni d’aucun autre titre. Ceci n’est pas non plus une recommandation d’adhésion à l’une où l’autre des méthodes d’investissement présentées. Certaines personnes ont gagné beaucoup d’argent à la bourse et d’autres ont perdu beaucoup d’argent en bourse. Faites vos propres analyses et consultez votre conseiller financier licencié avant de choisir tout type d’investissement. La situation financière de chaque personne est unique et la tolérance au risque de chaque personne est aussi unique. Investir à la bourse comporte des risques importants pour tout investisseur et ils sont d’autant plus important pour le profane.

Featured Image courtesy of just2shutter / FreeDigitalPhotos.net