Choisir le ou la Bonne Partenaire de Vie Pour Atteindre la Liberté Financière

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Lorsqu’on tombe en amour, on s’arrête rarement à se demander si on a fait le bon choix trop obnubilés que nous sommes par le sentiment d’euphorie qui nous chavire. Pourtant, si quelque chose peut avoir un impact positif ou négatif sur notre avenir financier, c’est bien notre partenaire de vie.

Devrait-on choisir notre partenaire de vie en fonction de nos objectifs financiers? Bien sûr que non! Devrait-on par contre prendre le temps de s’assurer que notre partenaire a la même vision que nous à ce sujet. Je crois que oui.

Si vous êtes économe et que votre douce moitié dilapide ses payes avant de les avoir reçues, cela causera inévitablement des frictions entre vous un jour ou l’autre. Imaginez qu’une urgence arrive, comme une perte d’emploi. Votre partenaire aura-t-il des fonds d’urgence? Si ça n’est pas le cas, c’est vous qui aurez à vivre le stress financier. L’autre vivra de la culpabilité et cela détruira probablement votre couple.

Comment votre partenaire envisage-t-il la retraite? Comprend-il l’importance d’épargner en vue de vos vieux jours ou préfère-t-il tout dépenser pour le plaisir immédiat comme les voyages ou acheter un bateau ou un chalet?

Si votre intention est de vous retirer à 55 ans avec un revenu confortable et que votre partenaire préfère vivre le moment présent, alors inévitablement et malgré tout l’amour que vous aurez pu ressentir pour la personne, vous vous sentirez contrarié.

La stabilité dans les couples est une denrée rare en ce 21è siècle. Si vous habitez en occident, d’ici à ce que vos enfants aient 18 ans, il y a plus de 50% des chances que vous ne soyez plus avec votre conjoint actuel. C’est triste à mon sens, mais malheureusement ce sont les statistiques qui parlent. Les gens vont trop souvent vers la facilité ou encore sont restés trop longtemps dans un couple qui ne leur ressemblait pas souvent par peur de l’inconnu ou des conséquences. Voilà donc une bonne raison de s’assurer de contrôler les dérailleurs en début de relation et l’un des dérailleurs les plus importants, c’est l’argent!

Inutile de vous dire qu’une séparation peut vous coûter très cher et vous faire passer à côté de vos objectifs financiers. Outre les frais d’avocat, il y a les frais reliés à la séparation des biens, les pénalités hypothécaires, frais de notaire ou courtage, taxes de mutation. Votre hypothèque était peut-être presque payée et tout à coup vous devez vous embarquer à nouveau dans des paiements démesurés et cette fois vous devez y faire face seul. Allez-vous avoir une pension alimentaire ou une pension à payer à votre ex-conjoint?

Votre avenir financier est désormais hypothéqué et pour de bon! Vous allez devoir revoir complètement vos objectifs en fonction de votre nouvelle situation. C’est à ne souhaiter à personne.

Lorsque vous rencontrerez votre nouvelle conquête, penser à discuter de finance assez tôt dans votre relation avant de vous embarquer dans les rouages de la vie de couple et de tout ce qui vient avec. Mettez tout de suite les choses au clair, quitte à faire des contrats devant notaire!

Liens :

http://www.cnq.org/fr/famille-couple.html

VOUS VOULEZ EN APPRENDRE DAVANTAGE :

Image courtesy of ImageryMajestic / FreeDigitalPhotos.net

Leave a Reply