8 Façons de Payer Votre Hypothèque Plus Rapidement

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

La dette hypothécaire est, pour la plupart d’entre nous, le plus gros fardeau de notre ménage.

Elle représente souvent jusqu’à 35% de nos dépenses et coûte excessivement cher en frais d’intérêt. Il existe heureusement différentes stratégies pour la rembourser plus rapidement sans casser sa tirelire.

1. acheter une maison qui respecte réellement nos besoins et nos moyens

À quoi sert une maison en fin de compte? Se loger, dormir, faire à manger, ranger nos possessions. Si on s’en tient à cela, une maison mobile pourrait répondre à nos besoins dans bien des cas.

Bien sûr, il y a d’autres besoins. Le besoin d’espace lorsqu’on a des enfants, le besoin d’appartenance à un quartier, le besoin de bien paraître aux yeux des autres. Mais, le coût en vaut-il réellement la chandelle?

Une maison plus grande veut souvent dire des taxes plus élevées, des coûts d’entretien plus élevés lorsqu’il faut refaire le toit ou changer les fenêtres, sans compter le coût relié à l’entretien et à l’aménagement extérieur.

Avant de faire un choix il est important de bien distinguer ses besoins réels de ses désirs et de penser aux dépenses d’entretien futures.

L’achat d’une maison reste une dépense importante et elle est associée à un mode de vie. Il reste à se demander si c’est le monde de vie qui vous convient réellement.

Certains vont préférer demeurer locataires et investir leur argent dans d’autres véhicules.

2. Donner plus de mise de fonds

Au canada, les prêts ayant un rapport prêt/valeur plus grand que 80% doivent obligatoirement être assurés. Le coût de cette assurance peut représenter jusqu’à 2.9% pour un salarié et jusqu’à 4,75% pour un travailleur autonome désirant acheter une maison de 1 à 4 logements dans le but de l’occuper. Faites le calcul et vous verrez que la prime peut vite s’avérer faramineuse d’autant plus que vous payerez des intérêts sur cette prime si vous décidez de l’ajouter au prêt par manque de liquidités.

3. Choisir un amortissement plus court

Plus votre amortissement est long, plus vous payez des intérêts. Ça semble évident pourtant une grande part des premiers acheteurs choisissent des amortissements de 25 ans. Autrefois, certains choisissaient des amortissements allant jusqu’à 40 ans.

Faites des simulations avec votre conseiller. La différence dans le paiement mensuel entre un amortissement de 20 ans et un amortissement de 25 ans est souvent minime alors qu’elle vous fait épargner 5 ans de paiements mensuels.

Faites toutefois attention de ne pas vous engager dans un amortissement trop court avec des paiements qui vous pourraient vous étouffer. Une urgence pourrait arriver et vous acculer à la faillite ou au minimum à faire affaire avec le département de gestion de défaut de votre institution financière.

4. Faites des paiements accélérés

Lorsque vous choisissez une institution financière faites attention à ne pas choisir que le taux. Certains prêteurs ont des clauses restrictives qui pourraient vous coûter cher.

Néanmoins, la plupart des institutions financières vous permettent de faire des paiements accélérés et même de payer à la semaine ou aux deux semaines plutôt qu’au mois. Vous pourriez gagner quelques années de paiements en moins en utilisant cette stratégie. Elle n’est pas à négliger mais s’adresse à un individu qui a de l’avance dans son compte bancaire. Tout acheteur devrait d’ailleurs s’assurer d’avoir au moins 3 mois de salaire en épargne en plus de sa mise de fonds et de ses frais de démarrage pour les urgences. C’est un minimum.

5. Augmentez le capital remboursé sur vos paiements

La plupart des institutions financières vous permettent d’augmenter vos paiements de 10% ou 15%. Certaines institutions financières vous permettent même de doubler vos paiements.

Si vous en avez les moyens, cette stratégie n’est pas à négliger!

Votre salaire pourrait aussi augmenter suite à une promotion ou au fil des ans. Vous pourriez alors en profiter pour rembourser plus rapidement votre hypothèque.

.ads in wordpress

6. Effectuer des remises en capital annuellement

La plupart des institutions financières permettent de rembourser sans pénalité et chaque année des montants allant de 10% à 15% du capital initial de votre hypothèque à la date d’anniversaire.

Bien que cette technique nécessite d’avoir des capitaux souvent importants, vous pourriez tout de même profiter de cette option pour remettre un 500$ ou quelques milliers de dollars de plus directement sur votre capital. Au fil des ans, le montant finit par faire une différence non négligeable.

Si vous gagnez un montant à la loterie ou recevez un héritage, c’est le moment de le mettre à profit!

7. Renégocier votre taux

Moyennant généralement une pénalité, il peut être possible dans certains cas de renégocier votre taux à la baisse. Il faut bien faire ses calculs et valider le tout avec son conseiller hypothécaire et l’institution financière mais le jeu peut dans certains cas en valoir la chandelle.

8. Éviter les refinancements

Vous voulez réduire vos charges mensuelles en consolidant vos dettes par un refinancement hypothécaire? N’oubliez pas qu’en amortissant vos dettes sur une longue période elles vous coûteront moins cher mensuellement peut-être mais sur 25 ans, elles pourraient finir par vous coûter plus cher en fin de compte et tant que vous avez une hypothèque à votre charge, vous n’êtes pas tout à fait libre financièrement.

Le calcul en vaut encore une fois la chandelle. Faites vos simulations en tenant compte de tous les facteurs. Discutez-en avec votre conseiller financier.

À mon sens, l’hypothèque ne devrait pas servir pour consolider des dettes de consommation et surtout pas à plusieurs reprises comme tant d’individus le font. Le problème de surconsommation devrait plutôt être réglé à la source.

Se libérer une fois pour toute de son fardeau hypothécaire est une des meilleures façons d’atteindre une grande liberté financière.

Vérifiez auprès de votre conseiller financier ou hypothécaire pour trouver la ou les meilleures stratégies qui correspondent à votre profil financier.

Assurez-vous de bien lire les clauses de pénalités hypothécaires et de remboursement anticipés ainsi que toutes clauses restrictives qui pourraient nuire à votre latitude financière avant de signer votre contrat d’hypothèque. Toutes les offres ne sont pas égales!

VOUS VOULEZ EN APPRENDRE DAVANTAGE :

Image courtesy of Ponsulak/ FreeDigitalPhotos.net

Leave a Reply